Imprimer cet article Imprimer cet article

Nativité de notre Seigneur et Dieu Jésus Christ : Matthieu 2, 1-12

L’Histoire –Nativité

L’épître de ce jour de Noël éclaire l’évènement qu’actualise la célébration de l’Église. Aujourd’hui, le Dieu-Homme, humainement conçu le 25 mars, naît et devient visible, palpable et audible. Ce n’est pas une belle histoire, ou pas seulement une belle histoire, de celles que l’on raconte aux enfants, le soir, quand ils veulent dormir. C’est un fait historique. Et l’Apôtre dit : « lorsque vint la plénitude du temps, Dieu envoya en mission son Fils […] pour que nous recevions la filiation divine. Vous êtes donc des fils : Dieu a envoyé en mission dans nos cœurs l’Esprit de son Fils ; Il crie : Abba ! Père ! […] et, si tu es fils, tu es également héritier par l’œuvre de Dieu. » C’est extraordinaire.

Naissance divine de l’homme

Le grand et glorieux mystère de la naissance humaine de Dieu est la porte de la naissance divine de l’homme ! Ici commence la transfiguration de l’humanité. Le Verbe se fait chair du saint Esprit et de Marie la Vierge ; et l’Homme deviendra dieu par l’action du même saint Esprit et par consentement du Père. Dieu reçoit en Marie une mère humaine ; et toi, par la foi, par le saint baptême, par la non moins sainte chrismation, par la communion eucharistique au corps et au sang de ton Dieu, tu reçois un père divin ! Dieu se fait homme, et tu deviens dieu. J’ai dit : Vous êtes des dieux !, dit justement le Seigneur.

L’évolution de l’homme

Dans la grotte, dans le tombeau, dans le sein virginal, je contemple le Dieu Homme ; et dans le baptistère, je vois l’Homme Dieu ! Et, comme Dieu ne cesse pas d’être Dieu en se faisant Homme, tu ne cesses pas d’être homme en devenant un dieu par le saint Esprit ! Bien plus, plus tu es divinisé, plus tu es homme, parce que, plus tu deviens dieu plus tu ressembles au sceau de l’image selon laquelle tu fus créé dans le principe. Il t’est donc naturel d’être un dieu ? Oui ! Plus tu es dieu plus tu es homme. La vie chrétienne n’est pas ce que l’on croit trop souvent…

L’horizon de l’être

Par le mystère de la Nativité, mais, en fait, dès la conception miraculeuse du Verbe au jour et à l’heure de l’Annonciation, l’homme reçoit la capacité d’aller jusqu’au bout de son évolution naturelle, d’aller jusqu’à l’horizon de son être, de devenir, enfin, ce qu’il est ! Pourquoi baptiser ses enfants ? – pour qu’ils deviennent des dieux ! Pourquoi communier au corps et au sang du Christ ? – pour activer la consanguinité divino humaine ! Pourquoi se nourrir des prophètes, de la Loi et de l’Évangile ? – parce que la Parole est le Pain et l’aliment naturel des nourrissons de Dieu ! Pourquoi aimer Dieu et le prochain ? – pour aimer son Père et son frère ! Pourquoi suivre les commandements, adorer, louer et supplier le Seigneur pour soi et pour le monde ? – pour entrer en possession de l’héritage !

Fils du Royaume

Quel héritage ? – mais, le trésor des dons du saint Esprit, le Royaume, la possession illimitée des charismes et des grâces incréées accessibles aux fils et aux filles de Dieu dans le Trésor des biens ! Être fils et fille de Dieu n’est pas seulement l’honneur par excellence et sublime. C’est une puissance et un pouvoir – la capacité sans borne de faire la volonté de du Père par la puissance de l’Esprit ; le charisme indicible de vouloir ce que veut le Père. Le Fils en effet est celui qui, par la grâce de l’Esprit, dit au Père : que ta volonté soit faite !

(Lumière de l’Orthodoxie, Radio Notre-Dame 25.12.16)