» Le Christ est ressuscité !  »                   » Le Christ est ressuscité !  »             » Le Christ est ressuscité !  »             » Le Christ est ressuscité !  »             » Le Christ est ressuscité !  »               » Le Christ est ressuscité !  »             » Le Christ est ressuscité !  »             » Le Christ est ressuscité !  »               » Le Christ est ressuscité !  »       

La solitude : quel remède ?

CHRIST 2010

Partagez :

Le chant liturgique –

Pour comprendre vraiment une personne, il faudrait être à sa place… mais on essaye de partager beaucoup d’épreuves qu’autrui ne soupçonnait pas. La plus importante est celle de la solitude… Souvent, ce n’est pas seulement la solitude qui nous fait souffrir: c’est le rejet incompréhensible de la part de notre entourage… Dans l’Église, il semble que certains trouvent tout de même un peu de consolation dans le chant liturgique : c’est leur bouée de secours!

Le parloir divino humain

D’autres personnes, ont expérimenté que ce qui change leur vie c’est de se rapprocher le plus possible de la personne de Jésus Christ. Il est leur seul véritable ami. Elles peuvent s’adresser à lui à tout moment, continuellement, et sentir en elles sa réponse sous forme de paix, de sincérité, d’honnêteté intérieure, de sages suggestions. C’est le Christ alors qui brise la solitude et qui fait qu’elle soit, non un isolement carcéral, mais un lieu de rencontre, une sorte de parloir divino humain.

Le sacrifice de louange

Le saint Esprit nous enseigne également, à travers les épreuves les plus importantes de notre vie, l’importance de la louange. Cela paraît invraisemblable. Pourtant, c’est ce qu’ont fait et ce que font nombre de baptisés : essayer de rendre grâce au Seigneur Jésus en toute circonstance et pour toute personne à laquelle on pense ou que l’on rencontre. Cette forme de prière est particulièrement agréable à Dieu : « c’est le sacrifice de louange qui me rend gloire », dit-Il (ps.49, 23). Un cœur qui souffre de la solitude, s’il offre au Seigneur la louange pour autrui, se transforme en petit sanctuaire. Il y construit, par cet acte de foi, une alliance avec le Christ et avec autrui.

La divine consolation

L’alliance fonde l’amitié. Ce qui soigne notre âme c’est l’amitié du Christ. Il le dit : « vous êtes mes amis » (Jean 15, 14). Quelle que soit la solitude, ou l’isolement, dont on souffre, le Christ, en tant qu’interlocuteur permanent de notre vie, veut s’y rendre présent par son saint Esprit. Faisons cette expérience. Ainsi console le Consolateur, l’Esprit Paraclet et trois fois Saint : Il rend le Seigneur Jésus présent dans notre cœur.

La louange mutuelle

La prière mutuelle, surtout l’action de grâce adressée l’un pour l’autre, est une grande consolation pour ceux qui sont seuls. La louange l’un pour l’autre construit la fraternité qu’enseigne le Sauveur Jésus Christ Lui-même et dont le saint Esprit accorde la grâce. Un cœur baptisé sera ainsi libéré de la geôle de la solitude, comme le furent les apôtres dont les chaînes tombèrent. Il peut passer du supplice de l’isolement à une solitude habitée et bénie. Pensons combien le Sauveur a éprouvé la solitude et comment celle-ci fut habitée par son immense amour pour le Père et pour tous les hommes.

(a.p. Marc-Antoine)
Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information