Imprimer cet article Imprimer cet article

Pourquoi la prière pour les défunts en Carême ?

Les offices pour les défunts sont fixés au samedi précédant le Dimanche du Jugement, à ceux qui précèdent le 2ème , 3ème et 4ème dimanches de Carême, ainsi qu’à la veille de la Pentecôte.

Foi dans la résurrection –

Le jour du grand Retrait (Shabbat, Septième jour), le Seigneur de gloire est descendu par son âme dans les enfers (Shéol) et en a tiré les morts de tous les siècles depuis Adam et Ève (cf. icone du Samedi saint). Tout samedi est associé à ce « repos » divin qui précède la Résurrection. La victoire sur la mort a eu lieu dès le vendredi, par la mort volontaire du Créateur, et le samedi quand Il vint dans le royaume des morts en tant que Maître de la vie : elle a été manifestée de façon glorieuse au petit matin du troisième jour – 8ème Jour et Jour Un. Prier pour les défunts le samedi atteste la Résurrection, ainsi que la glorieuse descente du saint Esprit, et, donc, le sens nouveau de la mort corporelle : « leur âme jouira du repos bienheureux ! », « Heureux ceux que Tu as élus, que Tu as pris, Seigneur, avec toi ! ».

Lignée des ancêtres

Comme l’exprime surtout le premier de ces samedis, la prière inscrit les vivants dans la famille des justes de tous les temps et de tous les lieux, suivant une impressionnante généalogie spirituelle. Il en est de même du samedi des colyves (mémoire des martyrs, veille du Dimanche de la vraie Foi) et des saints ascètes (veille du Pardon). La prière pour les défunts atteste l’unité dans la Foi à travers les siècles.

Intercession

La communauté des croyants est l’avocate des défunts et agit pour le soulagement de leurs peines : « à tes serviteurs défunts, accorde, Seigneur, le repos ! » ; « pardonne-leur tout péché volontaire et involontaire ». L’Église prie pour le pardon des défunts et leur place au Paradis, dans l’attente de la Résurrection universelle. D’après le témoignage de certains saints (Macaire le Grand), la prière pour les défunts allège les souffrances de ceux qui se sont endormis dans leurs péchés ; elle peut les arracher à l’enfer. Cette prière est indispensable car les défunts ne peuvent rien pour eux-mêmes : ils dépendent totalement de la miséricorde divine et de l’amour que la communauté leur manifeste dans la prière de supplication.

Le Christ-Tête

En lui, tous ceux, vivants et défunts, qui mettent leur espoir en lui et qui le confessent vrai Dieu et vrai Homme, sont en communion. Le Fils unique et Verbe de Dieu s’est fait par l’Incarnation, le Chef de tous. Toute l’humanité est en lui. Quand nous lui confions les défunts, nous reconnaissons sa seigneurie sur eux et l’unité de l’humanité en lui. La prière souligne, de plus, l’unité de la communauté des croyants : unité de foi, d’espérance et d’amour. Une grande chaleur se dégage de l’Église envers ses propres membres, membres du Christ, qu’ils soient justes ou pécheurs. La prière pour les défunts donne une place importante à la Mère de Dieu, aux martyrs et aux autres saints, qui intercèdent avec les vivants pour ceux qui se sont endormis.