Imprimer cet article Imprimer cet article

Comment faire la différence entre un songe et un rêve ? Faut-il croire aux songes ?

Sens des mots –

Nous bénéficions de deux termes en français. Le rêve est une manifestation du psychisme. Il reflète les préoccupations superficielles ou profondes, inconscientes même, de l’âme, comme l’ont montré les sciences humaines. Il est conditionné par la culture, l’atmosphère extérieure de la vie, les rencontres, les événements de la journée ou du passé, même lointain ; même l’alimentation a une répercussion sur les rêves. Le songe exprime l’intervention d’une puissance extérieure à l’âme, les anges, les démons, les saints, ou même directement de Dieu.

Prévention des saints Pères

Le conseil des saints Pères, dans leur sagesse, est de se montrer très prudent (saint Jean Climaque, III, 35-45) à l’égard des rêves et des songes. Le danger d’illusion, d’asservissement à l’imaginaire est grand. Plus grand encore est celui d’être trompé par les puissances opposées à la volonté de Dieu, et dont le chef est le Malin, le Diable ou Diviseur. L’illusion spirituelle est grande à l’état de veille ; elle est plus grande dans le sommeil, quand on est sans défense.

Expérience biblique

De nombreux exemples montrent les aspects trompeurs (Jérémie 23, 25 et 32) des songes. Plus nombreux sont ceux qui attestent que le Seigneur se manifeste par les songes (Genèse 26, 24). Célèbre est le songe de Jacob (Genèse 28, 10-22). Nous voyons que « l’ange du Seigneur apparut en songe à Joseph », l’époux de la Mère de Dieu (Luc 1, 27 et 30), que les mages (Matthieu 2, 12) furent informés en songe de la naissance de Jésus, etc.

Le discernement

La sainte Écriture dit que « l’interprétation des songes appartient à Dieu » (Genèse 40, 8). De grands prophètes, tel Daniel, ont eu le charisme de déchiffrer les songes. Le conseil qui est tiré de ces enseignements est de ne jamais interpréter soi-même les messages ainsi reçus, et de se confier totalement au jugement de son père spirituel. Si quelqu’un est sujet à des songes, qu’il jeûne et qu’il prie pour distinguer le songe d’un rêve. Un aspect important du discernement est la distinction à faire entre le monde angélique et la personne même de Dieu ; l’autre distinction est à faire entre les messages qui nous conduisent à mettre notre foi en Dieu et ceux qui, au contraire, nous en éloignent. C’est peut-être en songe que le Malin parla à Adam au Paradis…