« Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                   « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                  « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                  « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                   « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                  « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                    « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                   « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                  « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »              « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                   « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! »                  « Gloire à ta miséricorde infinie, Seigneur, gloire à toi ! » 

Saint Ephrem le Syrien – la page des enfants

st-Ephrem le syrien

Partagez :

> Téléchargez la La page des enfants – Saint Ephrem le Syrien

Éphrem le Syrien, né vers 306 à Nisibe et mort en 373 à Édesse, était un diacre  et un théologien de la région de l’Assyrie en Turquie actuelle.

Il est l’auteur de plusieurs hymnes et poèmes d’une profondeur exceptionnelle.

Le diacre Éphrem était chargé de l’École théologique de Nisibe lorsque surgirent les Perses. Il se réfugia avec ses élèves à Amida puis à Édesse en 363 où il demeura jusqu’à sa mort en 373.

Il mena une vie de contemplation, qu’il a entretenue par une grande austérité.

Saint Éphrem fut surnommé la « harpe du Saint-Esprit » en raison de la beauté de ses poèmes composés en syriaque : langue du Proche-Orient, sorte de dialecte araméen,  langue écrite du début de l’ère chrétienne.

Derniers articles
Newsletter
Lettre d’information