« Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                      « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                     « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                      « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                     « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »

De Pâques à l’Ascension – la page des enfants

4. Samarinenca - La Samaritaine

Partagez :

> Téléchargez La page des enfants – de Pâques à l’Ascension

Après sa Résurrection, le Christ nous enseigne chaque dimanche que, même témoins de cet immense mystère, nous demeurons libres de croire en lui ou de ne pas croire. Jusqu’à sa divine Ascension, nous apprenons à progresser dans la foi jusqu’à croire en lui sans aucune condition, grâce à l’Esprit.

Comme les Apôtres, nous pouvons croire parce que nous vivons avec le Christ lui-même, visiblement présent.

Comme Thomas, nous pouvons croire si Dieu nous apporte des preuves : « Parce que tu m’as vu tu as cru. » (Jean 20, 29). Et Il nous en apporte !

Comme les Myrrhophores, nous pouvons croire au message d’un envoyé de Dieu : « Dites à ses disciples et à Pierre qu’Il vous précède en Galilée. » (Marc 15, 7)

Comme le Paralytique, nous pouvons croire parce que Dieu a réalisé un miracle pour nous : « Cette personne dit aux Judéens que c’était Jésus qui lui avait donné la santé. » (Jean 5, 15)

Comme les Samaritains, nous pouvons croire aux témoignages d’autres personnes (un ami, un parent, un père spirituel…) : « De nombreux Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de la parole de la femme qui avait témoigné. » (Jean 5, 39)

Enfin, comme eux, nous pouvons croire Dieu sur parole : « Ce n’est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons ; nous avons nous-mêmes entendu, et nous savons qu’Il est vraiment le Sauveur du monde, le Christ. » (Jean 5, 42)

Nous pouvons dans un premier temps croire à des faits, à des actions,  puis croire à la Parole de Dieu. C’est la grande promesse de la Pentecôte : la capacité, par le don du saint Esprit, de croire en Dieu sans aucune condition, sur Parole!

Derniers articles
Newsletter
Lettre d’information