Imprimer cet article Imprimer cet article

Quel témoignage chrétien dans la société contemporaine?

Le témoignage de toujours –

« Vous témoignez parce que vous êtes avec moi depuis le commencement »           (Jn 15-27).

Quel commencement ? Le commencement de l’œuvre du Fils de Dieu, envoyé par le Père céleste dans le monde pour cela, pour témoigner de l’amour absolue du Père et du Fils et du saint Esprit (« l’amour que Dieu nous témoigne dans le Christ », Ro 8, 39).

Ce n’est pas notre témoignage : c’est le Seigneur qui témoigne (le Père du Fils, le Fils du Père, l’Esprit du Fils : « ils sont trois à témoigner » (1 Jn 5, 7).

« Nous témoignons que le Père a envoyé le Fils » (1 Jn 4, 14).

Ce témoignage est prophétique et écclésial

Car « c’est l’Esprit qui en témoigne » (1 Jn 5, 6 ).

Ce témoignage est ecclésial (communautaire) : tout repose sur l’avis de deux ou trois témoins (Matt 18, 16)

Un témoignage à l’égard de la Foi et de la Tradition de Jésus-Christ :le Mouvement œcuménique un témoignage commun ? Témoignage ecclésial ?

D’abord un témoignage au sein de l’Eglise (j’annoncerai ta miséricorde dans la grande assemblée, dit le prophète David…), nous fortifier les uns les autres dans la vraie foi.

Puis un témoignage dans le monde : annoncer les événements du salut avec audace ; ne pas laisser le message chrétien se transformer en humanisme ou en philanthropie (détournement de la Parole, réduction du Christ à sa seule humanité) : nous ne sommes pas du monde, mais nous sommes dans le monde.

Non jugement mais compassion, intercession et sacrifice pour le monde ; jeûne pour le monde, repentir… (le jeûne comme témoignage commun…)

Témoigner pour Dieu, mais témoigner également pour l’être humain aimé de Dieu : défendre l’homme devant Dieu et devant l’Homme

Positions chrétiennes communes ?

Par rapport à la vie et par rapport à la mort, dans le domaine moral (bioéthique, torture, peine de mort, place de l’enfant, de la femme, sens de la sexualité humaine, la consommation).

Surtout, témoigner de la seconde Venue de Jésus Christ et du Jugement, appel au repentir, avertissement aux responsables de ce monde : qu’ils auront des comtes à rendre au Seigneur de toutes choses.

Radio NOTRE-DAME, dimanche 5 décembre 2004 – Père Marc-Antoine Costa de Beauregard