Imprimer cet article Imprimer cet article

Un chrétien devant la mort

Coucher de soleilNous sommes souvent entourés de personnes souffrantes, souvent de malades graves. Le chrétien traverse l’épreuve de la souffrance et de la mort avec la présence aimante et priante de la communauté de foi, de vie et de prière qui est celle des baptisés.

Voici le message adressé à ses amis, ses Frères et ses proches, par un de nos prêtres, desservant le monastère du Buisson Ardent du patriarcat d’Antioche (11600 Villardonel).

 

Samedi 11 octobre 2014.

À tous mes frères et sœurs de notre assemblée et amis du Monastère.
Quelques mots pour vous dire que, après une série d’examens médicaux, vient de m’être confirmé hier ce qui était déjà quasi évident depuis trois semaines : j’ai un cancer du pancréas avec le foie fortement atteint et, dans une moindre mesure, les poumons également.
En plein accord avec Nicole, j’ai fait le choix de me passer de toute chimiothérapie qui ne m’apporterait, aux dires de l’oncologue, qu’une courte rémission. Il ne me reste donc plus que peu de temps pour vivre, mais l’Éternité à VIVRE.

J’ai reçu d’Abouna [le hiéromoine Paul] l’onction des malades, et demandé à Dieu ma guérison, mais par-dessus tout, que sa volonté soit faite. Comme vous vous en doutez, Nicole [son épouse] et moi ne sommes pas en mesure de répondre à tous les coups de téléphone, ni de recevoir beaucoup de visites.
Nous savons que chacun nous porte dans son cœur et sa prière et cela nous est extrêmement précieux. Je veux dire à tous et à toutes mon amitié dans le Christ et j’embrasse chacun et chacune de tout mon cœur. Yves