Imprimer cet article Imprimer cet article

Rayonnement de l’Eglise orthodoxe aujourd’hui

Patriarcats :

  • Constantinople (Istanbul – Turquie) ;
  • Alexandrie (Egypte, avec juridiction sur l’Afrique) ;
  • Jérusalem (3 M de fidèles)
  • Antioche (installé à Damas en Syrie, juridiction sur Liban, Syrie)
  • Moscou (Russie, Ukraine, Pays Baltes : 150 M de fidèles)
  • Tiflis (Géorgie : 4 M de fidèles)
  • Bucarest (Roumanie : 20 M)
  • Belgrade (Serbie : 10 M)
  • Sofia (Bulgarie : 9 M)

Archevêchés :

  • Chypre
  • Grèce
  • Crète

Eglises orthodoxes :

  • Albanie
  • Pologne
  • Finlande

 

Archevêché du Mont Sinaï

Afrique Noire : Ouganda, Kenya, Zaïre, Ghana : 100 000 fidèles

Asie : Chine, Japon, Alaska

U.S.A. : 5 M de fidèles

Amérique centrale et du Sud : 4 M

Australie : 1 M

Europe occidentale :

Tous les pays comprennent des communautés orthodoxes d’origine émigrée.

En France, une Assemblée de 8 évêques orthodoxes (Assemblée des Evêques Orthodoxes de France) est l’instance officielle de l’Eglise orthodoxe dans ce pays : elle réunit des diocèses et des paroisses de culture différente – Grecs, Russes, Roumains, Libanais, Serbes, mais aussi Français. Il existe une Fraternité orthodoxe d’Europe occidentale et des fraternités orthodoxes régionales, comme la Fraternité orthodoxe de l’Ouest, un Institut de théologie orthodoxe à Paris, plusieurs monastères, des émissions TV et radio, des publications, plusieurs mouvements de Jeunesse orthodoxe, des ateliers d’iconographie… En France on estime le nombre des Orthodoxes de toute origine à plus de 500 000.

Toutes ces Eglises orthodoxes (patriarcats, archevêchés) sont ” en communion ” les unes avec les autres. Au sein de cette unité, le patriarche de Constantinople a la fonction de ” premier parmi les égaux “, fonction autrefois dévolue à l’évêque de Rome. Des réunions locales et internationales des évêques orthodoxes ont lieu fréquemment afin d’assurer le consensus ecclésial.