« Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                      « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                     « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                      « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                     « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »

La foi suffit-elle pour entrer au Royaume de Dieu ? Y a-t-il d’autres « critères » ?

ST PAUL

Partagez :

Seule la foi sauve –

La foi est indispensable. Certains ont pensé que la foi à elle seule suffit pour le Salut. Le saint apôtre Paul par exemple dit : « l’homme est justifié par la foi » (Romains 3, 28).. Il y a quelque chose d’absolu dans la foi, qui vient de ce qu’elle est un don de Dieu. En nous faisant le don charismatique de croire en lui par l’Esprit saint, le Seigneur Jésus nous sauve déjà : Il nous sauve de l’ignorance. D’une certaine façon, il n’y a rien de plus important que la foi, parce qu’elle est en elle-même une réalité miraculeuse. Elle ne dépend d’aucune démonstration et elle ne peut être réfutée par rien.

La foi en Jésus Sauveur

Nous parlons de la foi en Dieu sauveur, dont le Nom est Jésus. La foi en celui-ci est par excellence la porte d’entrée dans le Royaume puisque le Seigneur Jésus est Celui qui détient les clefs de ce domaine. Ce n’est pas une question de mérite. C’est plutôt le fait que croire en Jésus Fils unique et Verbe de Dieu et Sauveur est déjà un signe de l’appartenance au Royaume.

Le « Roi céleste »

Elle est une manifestation du saint Esprit sans lequel, selon toujours l’apôtre Paul, personne ne peut dire que Jésus est Seigneur. C’est donc l’identification de Jésus comme Seigneur et comme Dieu qui constitue le sceau de l’appartenance au Royaume. Tout l’évangile selon saint Jean le montre.

Faire la volonté de Dieu

Toutefois, si l’on met sa foi dans quelqu’un, si l’on aime une personne et que l’on croit en elle, qu’on la croit sur parole et qu’on lui donne dans sa vie la place de choix de celle en qui on a totalement confiance, on sera naturellement conduit à faire ce qu’elle veut. C’est pourquoi la foi en Dieu débouche sur un mode vie cohérent avec la personne divine et avec sa volonté.

Les commandements

Le Christ Sauveur enseigne dans le saint Évangile la façon de vivre qui est celle du disciple, par exemple dans les chapitres 5, 6 et 7 de Saint-Matthieu. Bien sûr, la foi par elle-même nous met en communion avec le Royaume et tous les saints et tous les justes ; elle nous met en communion avec le Fils de Dieu, avec son Esprit saint et avec son Père céleste. Mais l’amour pour Jésus Christ et la foi en lui nous conduit à accomplir ses commandements.

La vie selon Dieu dans le Royaume

De la sorte, on peut difficilement penser que quelqu’un puisse par la foi participer au Royaume de Dieu et être citoyen de ce royaume en ayant une vie en contradiction avec ce que suggère la foi en Dieu et l’amour pour lui. Le Christ le dit : « Viens et suis-moi ! » Si tu crois en moi, écoute mon enseignement, suis mon exemple, et deviens, toi aussi, mon imitateur !

La sainteté

Par la foi, le Seigneur nous invite à progresser vers la divine ressemblance suivant la prophétie de la Genèse : « Faisons l’homme à notre image et pour notre ressemblance ». La foi nous fait ressembler à celui à l’image de qui nous avons été créés, c’est-à-dire le Verbe. Ainsi, une authentique appartenance au Royaume de Dieu se voit, non seulement à une foi parfaite, mais également à une vie parfaite. Les saints nous donnent tous les jours l’exemple d’une vie humaine divinisée.

(a.p. Marc-Antoine)
Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information