« Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                      « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                     « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                    « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                      « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »                     « Le Christ est né pour nous, venez et adorons-Le ! »

Pèlerinage sur les traces de sainte Honorine, les 10 et 11 juin 2023

divine liturgie Melamare

Partagez :

Le 10 juin départ très tôt, depuis Conflans-sainte-Honorine pour Mélamare, ville du pays de Caux en Normandie, où vécut sainte Honorine à la fin du IIIème siècle.

Célébration en plein air –

Nous arrivons à Mélamare vers 9 heures et retrouvons Mgr Marc et des fidèles de notre paroisse Saint-Germain-et-saint Cloud de Louveciennes dans le grand parc de la propriété de Jean-Yves et Délia Jaby qui nous accueillent avec joie. C’est alors le moment de préparer l’installation de l’église en plein air pour la célébration de la divine Liturgie qui sera présidée par Monseigneur Marc, entouré de l’archiprêtre Marc-Antoine, des prêtres Constantin et Claude, du sous-diacre Jean et de nous tous ! Le clergé se prépare à l’entrée du parc dans une petite chapelle richement ornée où se fera la prothèse.

Louange des créatures

Le premier miracle de la journée, par l’intercession de sainte Honorine est que nous avons célébré la divine Liturgie sous un soleil éblouissant alors que, toute la semaine précédant ce pèlerinage, les informations météorologiques prévoyaient de la pluie… Gloire à Dieu !  Du coup Délia notre hôte nous a distribué des chapeaux de soleil !!! Et pendant toute la célébration de la clôture de la fête de la Pentecôte et en l’honneur de sainte Honorine le chœur chantait accompagné par les merveilleuses mélodies des oiseaux : c’était le ciel sur la terre !

Homélie de l’Évêque

À la fin de la célébration, Monseigneur Marc a prononcé l’homélie en s’appuyant sur la péricope évangélique lue pour les saints martyrs dans Luc 12, 2-12.

«Il y a un martyr quotidien, un témoignage quotidien. C’est une ascèse d’être chrétien : je vais témoigner devant les gens qui m’entourent de ma foi dans le Christ Jésus vrai Dieu, vrai homme, ressuscité le troisième jour. Je vais affirmer le « credo ».

C’est une lutte quotidienne. C’est l’Esprit-Saint qui travaille en nous, pour peu que nous lui laissions une place et que nous soyons des hommes et des femmes de désir. Est-ce que je me contente de dire : Oui, je crois en Dieu… et on arrête là ? Ou est-ce que cette foi en Dieu avec la force du Saint-Esprit va bouleverser ma vie ?

Saint Sophrone le Nouveau disait : Croire en Dieu est une chose, le connaître en est une autre.

Nous sommes appelés à connaître Dieu. Dieu se donne pour peu que nous le désirions et cela implique un mouvement de tout notre être, et à l’opposé du reniement. Le lien que nous avons avec sainte Honorine n’est pas un lien épisodique, anodin et somme toute anecdotique. Le lien avec cette sainte martyre qui a confessé sa foi est un lien vivant, d’amitié spirituelle :

Sainte Honorine, donne-moi par le Saint-Esprit, la force de confesser la foi dans le Christ ! »

L’agape

Ensuite nous avons partagé une agape impressionnante, préparée par nos hôtes, à l’ombre des arbres du parc magnifiquement entretenu. Un avant goût du paradis ! « Qu’il est bon, qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble » Magnifique journée et qui n’est pas finie !

Après le déjeuner nous sommes allés à l’église de Mélamare pour écouter Monseigneur Marc nous parler de l’histoire de la période de sainte Honorine. Dans cette église, quatre vitraux du XIXème retracent les étapes de sa vie et de sa mort.

Ensuite nous avons rejoint le lieu du martyre de la sainte, le théâtre gallo-romain à Lillebonne. Nous avons seulement aperçu le site car la visite prévue a été bouleversée par la menace d’orages, et un arrêté préfectoral interdisait l’accès au lieu du supplice de sainte Honorine.

Le retour à Conflans-sainte-Honorine

Avant de retourner en région parisienne, nous avons fait le détour à l’abbaye de Graville, chef-d’œuvre de l’art roman. Là, nous avons prié à nouveau sainte Honorine : « sainte mère Honorine, prie Dieu pour nous ! ».

Notre pèlerinage ne va pas s’arrêter là car le lendemain, le dimanche 11 juin, dimanche de tous les saints, après la liturgie pontificale présidée par Monseigneur Marc et l’agape de notre fête paroissiale nous nous sommes rendus à Conflans-sainte-Honorine en l’église Saint-Maclou où se trouve la châsse des reliques de sainte Honorine.

Auprès des reliques nous avons célébré un office d’intercession à sainte Honorine :

« Intercède pour nous, sainte mère Honorine car en toi, de tout cœur, nous cherchons pour nos vies un prompt secours et pour nos âmes un chaleureux intercesseur. »

Invoquons sainte Honorine, afin qu’elle nous garde fidèles témoins du Christ ressuscité et nous libère de toutes les chaînes qui entravent notre liberté intérieure d’enfant de Dieu.

Et voici le kondakion :

« Nous tous, les fidèles, ayant trouvé ton vénérable temple comme lieu de guérison spirituelle, sainte martyre Honorine au grand renom, nous te chantons à haute voix : auprès du Christ notre Dieu ne cesse pas d’intercéder en faveur de nous tous ! »

« Réjouis-toi sainte Mère Honorine, réjouis-toi ! »

Presbytéra Odile Delangle
Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information