Imprimer cet article Imprimer cet article

Prier pour les terroristes : un scandale ?

Ne pas se diviser à ce sujet –Christ iconostase Louveciennes

Il me semble que nous devons être en paix avec tous dans la communauté paroissiale. Celle-ci est une fraternité. Entre frères (et même le prêtre que nous appelons père est notre grand frère), on peut et on doit se dire la vérité afin de construire la communauté. Mais on ne doit jamais se diviser. On s’écoute les uns les autres, on prie les uns pour les autres, on se remet en question soi-même, on se demande pardon, on écoute ce qui est dit. La division c’est la mort, tout simplement. Le Christ ne s’est divisé avec personne; Il a dit la vérité et Il a donné sa vie pour ceux à qui Il l’avait dite.

Le bien triomphe

Ensuite, tout le monde sait que le Christ a donné l’exemple de prier pour ses propres ennemis et qu’Il a enseigné cela de façon continuelle. Pourquoi? Parce que l’idée divine est que le bien est le seul remède au mal; la bénédiction est la seule réponse à la malédiction, c’est tout simple.

La compassion

Il y a une autre raison, c’est que les bourreaux sont généralement dans une situation beaucoup plus grave que les victimes du point de vue du salut. La prière pour les terroristes, les tortionnaires et les bourreaux, est une prière pour supplier Dieu de leur épargner l’enfer qu’ils méritent. Si nous faisons cela, nous nous purifions de tout esprit de vengeance. Si nous ne le faisons pas cela veut dire que nous voulons que les méchants soient punis et que notre désir de vengeance soit ainsi satisfait.

L’exemple de Dieu

Mais le Christ n’a pas fait cela. Il n’a pas voulu se venger personnellement et Il n’a pas non plus voulu venger les victimes. Il s’est interposé entre les victimes et ceux qui les frappaient, mais Il n’a pas châtié ses ennemis alors qu’Il pouvait facilement le faire.

La conversion des méchants

Prier pour les méchants n’est absolument pas une façon de les justifier! Dans les pays totalitaires, nous avons prié pour les tyrans, non pour justifier leur oppression, mais pour qu’ils puissent se convertir et être sauvés. Il vaut mieux d’ailleurs prier pour les méchants qui ont si grand besoin que l’on plaide pour eux, que pour les justes qui n’ont pas besoin de prière!

Notre propre intérêt

Il ne faut jamais perdre de vue que nous sommes appelés à imiter Dieu. Il n’y a rien d’autre à faire. Mais c’est beaucoup plus difficile d’imiter Dieu qui aime les pécheurs et les justes que de suivre notre propre penchant à frapper ceux qui nous frappent. Toutefois, si nous réfléchissons bien, il est de notre intérêt que les chrétiens prient pour les pécheurs parce que, nous-mêmes, sommes, non pas des innocents, mais des pécheurs.

Solidarité des baptisés

Que Dieu nous pardonne et qu’Il nous protège de toute division entre nous, de tout ce que l’esprit de division le diable cherche à susciter. Dans les temps de trouble que vit le monde, les baptisés doivent être plus unis que jamais, de façon à aider le monde et la création tout entière à parvenir au Salut, ce qui est la volonté de Dieu.