Imprimer cet article Imprimer cet article

Réponse à jose.nicolas.gonzalez.fr@gmail.com

Cher ami, nous vous remercions de votre confiance et vous demandons pardon d’avoir tardé à vous répondre. La question que vous posez est très actuelle, nombre de nos contemporains se trouvent dans la situation d’envisager un mariage interconfessionnel.

Dans l’Eglise orthodoxe, en principe l’unité de foi est requise pour le mariage, parce que les fiancés sont considérés comme des célébrants sous la présidence du Christ représenté par l’Evêque ou le Prêtre.

Toutefois, par économie (adaptation aux personnes et à leur situation), si les candidats veulent bien se soumettre à quelques séances de préparation, le Prêtre, ayant pris en compte tous les éléments qu’ils voudront bien lui fournir (certificats de baptême, attestation selon laquelle ils n’ont pas ou ne sont pas déjà mariés!), enverra le dossier à l’Evêque et lui demandera la bénédiction pour célébrer le sacrement orthodoxe du mariage. La foi de la personne orthodoxe constituera alors la base de la célébration; le conjoint non orthodoxe sera respecté dans sa foi s’il est croyant et sa loyauté prise en considération. Peut-être souhaitera-t-il qu’un prêtre de sa propre communauté assiste à la célébration, sans toutefois célébrer effectivement.

Sur le site Sagesse-orthodoxe.fr vous trouverez des renseignements plus développés sur le mariage dans l’Eglise orthodoxe.

Vous voyez qu’il y a une solution! Nous espérons vous rencontrer bientôt, si vous le souhaitez, afin de traiter de vive voix cette question si importante pour le Salut.

Croyez que nous sommes disponibles pour tout échange. Que le Seigneur vous bénisse, vous et votre fiancée!

Prêtre Marc-Antoine