Imprimer cet article Imprimer cet article

Les personnes plus âgées : y a-t-il une mission particulière auprès d’elles ?

Fortifier la Foi

Notre époque est peut-être la première dans l’Histoire à connaître un si grand nombre de personnes âgées dans la Société. Rencontrées dans le cadre de l’Eglise, le plus important, semble-t-il, est de les fortifier dans la Foi. Le vieillissement affecte, non seulement le corps, mais l’âme. La présence des prêtres auprès de ces frères et soeurs aînés a pour mission d’entretenir ou de renouveler en eux la foi en Jésus Christ, le Fils de Dieu, ressuscité et vainqueur de la mort, compatissant et miséricordieux. Prier ensemble, célébrer l’office de l’Huile sainte par exemple, ou un acathiste, devrait les soutenir dans ce sens – plus même que les paroles.

Le lien avec la communauté paroissiale

Nos aînés souffrent souvent d’une grande solitude : leur famille est loin, beaucoup de leurs amis sont déjà partis… Rappelons-leur qu’ils ont une famille spirituelle. Conduisons-les à l’église le plus souvent et le plus longtemps possible : ils s’y sentent chez eux ; les membres de la Communauté les honorent et leur manifestent de l’affection. Ils y participent à leur manière à la célébration, ce qui entretient chez eux la conscience d’appartenir au peuple sacerdotal des baptisés. L’attention des Frères se montre également par les visites à leur domicile.

La remise des dettes

Nos nobles vieillards ont souvent le sentiment d’avoir échoué ; ils s’en veulent à eux-mêmes ; il y a souvent des péchés non pardonnés, du ressentiment, une culpabilité. Le sacrement de la confession est tout-à-fait indiqué pour délier leur âme souffrante et lourde. Le pardon rajeunit l’âme et vivifie le corps : il libère du passé.

La conscience d’un avenir

Il y a un avenir : telle est l’annonce à oser faire à nos Frères fatigués de la vie. La spécificité de la foi chrétienne est dans l’affirmation d’un projet pour la vie après le trépas et pour le monde qui vient. Donner un projet – le rendez-vous avec le Seigneur -, une perspective à ceux qui n’en ont plus, est un immense service à rendre par amour du prochain.

Bénir le présent

Enfin, beaucoup de personnes du troisième âge maudissent leur vie actuelle. Apprenons-leur à rendre grâce pour le temps que le Seigneur leur donne encore. Montrons-leur qu’elles sont utiles, par leur sagesse, par leur bonté et leur amour pour tous, et surtout par leur prière. Leur rôle très important est la prière de louange ou d’intercession pour tous.