Imprimer cet article Imprimer cet article

Communiqué de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France

Les intertitres sont de sagesse-orthodoxe.fr

Paris le 2 octobre 2012. Les évêques orthodoxes de France ont tenu leur réunion de rentrée ce mardi 2 octobre au siège de l’Assemblée, sous la présidence du métropolite Emmanuel.

Le mystère biblique du couple

§2. Les évêques ont pris connaissance des intentions du Gouvernement, qui visent à apporter des modifications fondamentales au mariage civil en France. Le mariage est une institution traditionnelle pluriséculaire qui structure société, famille et relations interpersonnelles. Dans une perspective orthodoxe et chrétienne, il s’agit d’une communion fondée par le Créateur (Genèse 1-2), bénie par le Christ (Jean 2) et dont la fin est double : participer avec Dieu à son œuvre créatrice (la « procréation »), tout en approfondissant l’union d’amour et de service mutuel entre un homme et une femme, dont la vocation et le destin sont de devenir « une seule chair » dans le monde et pour l’éternité.

Mariage et Société

En plus de sa dimension théologique, la question de la forme et de la nature du mariage est éminemment « sociétale » et renvoie à la notion du couple, à la conception de la famille, de la filiation, du droit à l’adoption, à l’éducation des enfants, [la conception] de l’altérité, des régimes matrimoniaux, etc. Pour l’Église orthodoxe, l’ontologie du mariage se fonde sur la complémentarité homme-femme. Alors que le PACS prévoit déjà l’union civile entre des personnes du même sexe, la notion traditionnelle et fondamentale du mariage – avec sa propre terminologie – doit être préservée, afin de marquer une distinction claire et nette entre des unions civiles et la vocation du couple hétérosexuel. Les évêques orthodoxes de France comptent publier prochainement une déclaration sur les fondements de la conception chrétienne orthodoxe du mariage.

.

Contact Presse AEOF : +33 (0) 6 20 18 46 77 – Courriel : contact@aeof.fr  – Site : www.aeof.fr

.

> lire aussi:

“Mariage et adoption “pour tous”, quelle attitude chrétienne possible”

Le communiqué du 2 octobre de l’AEOF