Imprimer cet article Imprimer cet article

Action sociale à Louveciennes

Notre ville

La plupart des municipalités, même celles qui paraissent, à vue courte, être épargnées par la pauvreté et d’autres épreuves, disposent d’un département social souvent développé. C’est le cas de la ville de Louveciennes, où la paroisse Saint-Germain-et-saint-Cloud est, depuis 36 ans, présente et intégrée, grâce à son association cultuelle.

Personnes en difficulté

Notre ville dispose, pour répondre à la demande des assistantes sociales, d’un budget de secours pour des situations qui nécessitent une aide immédiate. Il lui arrive parfois d’accorder des prêts de faible montant, toujours après étude approfondie de la situation. Elle verse des allocations trimestrielles aux personnes âgées qui ne bénéficient que de faibles ressources. Et, surtout, chaque fois que c’est possible, elle cherche, avec la personne en difficulté, une solution à long terme qui lui permette de devenir autonome. Chaque année, aux approches de Noël, la Mairie fait appel à la générosité des Louveciennois afin que leurs dons puissent aider le Centre Communal d’Action Sociale à trouver des solutions pour des personnes de la Ville en grande difficulté.

Les points de vigilance

Le service social de notre mairie porte son attention sur la petite enfance(crèches, centres multi-accueil, activité attrayantes pour les jeunes), les séniors (activités, animations, sorties culturelles, port de repas à domicile, aide aux personnes isolées en cas de canicule), les urgences sociales (distribution de denrées alimentaires tous les quinze jours aux familles en difficulté, soutien financier pour aider au règlement des factures d’énergie, aide ponctuelle quand une famille ne peut s’acheter de quoi manger pendant tout un week-end !), logement, proposition d’un travail rémunéré…

Partenariat

La délégation locale de la Croix Rouge (Louveciennes, Bougival et la Celle-Saint-Cloud) gère depuis 1994 la collecte et la distribution de denrées alimentaires en faveur des familles à faibles ressources. Cela représente 59 tonnes de denrées (environ 753 euros par bénéficiaire en moyenne). D’autres formes de coopération avec des associations caritatives existent.

Les partenaires chrétiens

L’association cultuelle de la paroisse orthodoxe de la Ville, c’est-à-dire notre paroisse, dont le Conseil a une responsabilité sociale et caritative, peut, elle aussi, être partenaire. C’est le cas du reste de toutes nos paroisses. L’application des commandements évangéliques – nourrir les affamés, vêtir ceux qui sont nus, visiter les prisonniers et les malades isolés – peut se faire avec ceux qui ne croient pas ou qui, en tout cas, ne se réfèrent pas directement à l’Évangile. C’est une des méthodes de l’Association Sociale et Caritative, affiliée au Doyenné Orthodoxe Roumain de France, et qui est l’instrument du département d’Assistance Sociale de la Métropole roumaine. D’un point de vue pratique, cela évite de doubler les actions. Du point de vue de la foi, c’est l’occasion de témoigner de l’amour du Christ et de se réjouir pour tous ceux qui font la volonté de Dieu sans le savoir ou sans le dire.

 

(source : Louveciennes Échos, septembre-octobre 2013 ; www.mairie-louveciennes.fr )