Imprimer cet article Imprimer cet article

Retrouver la ferveur dans la prière

Quand la règle de prière ne suffit plus –

Les règles de prière sont relatives et provisoires. Généralement, elles sont modifiées, suivant l’évolution de la personne, par celui ou celle qui nous accompagne. Il serait imprudent de les changer nous-mêmes. Demandez à votre père en Dieu la bénédiction pour mettre à jour ce programme de prière: après trois ans, par exemple, il n’est peut-être plus d’actualité pour votre personne. Le “refroidissement” que vous sentez est probablement le symptôme de cela.

Quand on peine à se concentrer

La concentration peut être obtenue par des moyens techniques, mais cela ne présente pas d’intérêt. C’est même dangereux: les démons sont très concentrés! Ce qui est important c’est d’aimer le Christ. Et celui ou celle qui aime n’a besoin d’aucun effort pour être attentif aux mots de la prière. L’amour pour Dieu et pour le prochain fait naître en nous un état, non seulement de concentration, c’est-à-dire d’établissement dans le centre de nous-mêmes, mais de consécration. Notre cœur, rempli par le saint Esprit d’amour pour le Christ et pour tous les hommes, se donne complètement et ne peut être distrait par rien, tellement il aime. Un amoureux ou une amoureuse ne pensent à rien d’autre quand ils disent “je t’aime”.

Le saint Esprit nous apprend à prier

Ce qui fait la prière c’est l’amour, et l’amour est le signe de la présence du saint Esprit dans le cœur  qui prie. L’amour consacre. Laissez-vous attirer par le saint Esprit. Le Père céleste a un projet pour vous, et Il vous guide par son Esprit vers son Fils qui révèle toute la volonté du Père. Les règles et les canons peuvent servir de béquilles ou d’échafaudage, de garde-fou, mais la connaissance du Père est donnée par le saint Esprit dans le Fils. Aucune loi ne peut remplacer l’Esprit parce que Dieu est liberté et que l’homme, à l’image de son Seigneur, est, dans son fond, liberté.

Rôle de l’accompagnant

Le “père spirituel” aide à libérer la liberté, par des conseils, un programme provisoire, la transmission de l’expérience de l’Église suivant la force de chacun. Il nous encourage, il nous soutient, il nous montre délicatement nos erreurs, mais seul l’Esprit conduit une âme libre à aimer de tout son cœur le Fils et à vouloir faire la volonté du Père.

La seule règle

S’il y a une règle, c’est de sentir son cœur dans la prière, et de le sentir réchauffé par l’amour. Prenons le temps de prier lentement en goûtant chaque mot de la prière et de la parole de Dieu. Attendons en tout l’adhésion de notre cœur et nous vivrons par l’Esprit. Une grande joie est préparée pour nous !

(a.p. M.-A.) – 12/09/21