Imprimer cet article Imprimer cet article

L’e-pollution existe-t-elle ?

images« […] Un mail envoyé avec une pièce jointe de 1 Mo à une personne émet 20 g de CO², soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ampoule de 60 watts pendant 25 minutes […]

L’impact écologique –

Selon l’Ademe, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, le nombre de mails échangés dépasserait les cinq cent milliards par jour de par le monde. L’empreinte carbone devient alors stratosphérique. Faut-il revenir à notre bonne vieille communication sous enveloppe timbrée ? Non, disent les tenants de la dématérialisation. Oui, disent les fabricants de papier et d’enveloppes, car le papier est recyclable de nombreuses fois, pas le mail […] Cependant l’envoi d’un mail a une empreinte carbone six fois moindre que celle d’une lettre, mais il est également de notoriété publique que l’on écrit facilement beaucoup plus de mails que de lettres, alors ? L’ennemi ici c’est le facteur multiplicateur, il y a aujourd’hui 2,6 milliards d’utilisateurs et 4,4 milliards de comptes mail, dont 75% de comptes personnels et 25% professionnels.

Une solution, peut-être ?

Le maître mot : alléger ses mails en appliquant quelques recettes fort simples. Compresser une pièce jointe dans un mail au moment de son envoi. Ou mieux : privilégier un lien hypertexte à la place d’un fichier joint. Ne pas oublier de faire suivre une cure d’amaigrissement aux mails en supprimant l’accumulation des contenus précédents lors des réponses successives. Il est conseillé également de faire le ménage dans ses boîtes aux lettres pour alléger l’appétit énergivore des serveurs. En effet, le stockage des mails participe à la surenchère de puissance des data-centers qui sont loin de tous utiliser des énergies renouvelables. Infatigables, ils fonctionnent 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. Chaque heure, comme le souligne l’Ademe, 10 milliards de mails sont envoyés dans le monde. Ce qui correspond à 4 000 allers-retours Paris-New-York en avion. Heureusement, il existe une solution : adopter une boîte mail plus écologique, facile à mettre en place en quelques clics. » (Patrick Géraud)

La messagerie verte

« Newmanity est une start-up qui réduit par deux le carbone émis par l’envoi de mails et qui protège l’environnement grâce à des data-centers 100% green. Elle protège les données personnelles, c’est-à-dire qu’elles ne sont ni exploitées, ni vendues. L’absence de pub ou de spam est donc un plus.

Ouverte jusqu’à présent aux particuliers, la messagerie vient de lancer sa version professionnelle pour accompagner les grands groupes dans leur lutte contre la pollution numérique tout en sécurisant leurs échanges grâce au cryptage.

Bonne nouvelle : la messagerie est internationale www.newmanity.com »

(byLyria N°19 printemps 2016, p.37)