Imprimer cet article Imprimer cet article

Deux communiqués du Patriarcat de Roumanie

Communiqués du Patriarcat de Roumanie

Le 4 et 5 juillet 2013,

au Patriarcat de Roumanie, sous la présidence de Sa Béatitude le Patriarche Daniel, a eu lieu une séance de travail du Saint-Synode de l’Église orthodoxe roumaine.

Parmi les décisions prises, il convient de mentionner:

  • Dans le cadre du récent débat public sur le projet d’amendement à la Constitution roumaine, le Saint-Synode soutient fermement dans la loi essentielle la définition de “la famille en tant que l’élément naturel et fondamental de l’existence et du développement de la société, fondée sur le mariage librement consenti entre un homme et une femme, sur leur égalité, ainsi que le droit et le devoir des parents d’assurer l’éducation et l’instruction des enfants ; à leur tour, les parents sont soutenus et protégés par l’État et la société ».
  • Après l’analyse et l’évaluation des récents résultats définitifs du recensement de la population de 2011, le Saint-Synode a approuvé un nouveau programme social-pastoral : Voies et moyens de renforcer la pastorale locale (diocèse), régional (métropole) et au niveau national.                    L’Église orthodoxe roumaine va intensifier le travail pastoral parmi les fidèles, avec le but de défendre et de préserver la famille naturelle et traditionnelle, afin de réduire le nombre de divorces, d’avortements, la violence familiale, l’abandon des enfants, etc.
  • Les diocèses du Patriarcat de Roumanie vont soutenir l’initiative citoyenne européenne l’« Un de nous », qui vise à renforcer la protection juridique en l’Union européenne de la dignité, du droit à la vie et à l’intégrité de chaque être humain depuis sa conception.
  • Le Saint-Synode a beaucoup apprécié les nombreuses activités des diocèses orthodoxes roumains dans le monde pour garder et promouvoir la spiritualité orthodoxe.

> Source : Bureau de Presse du Patriarcat de Roumanie

« Un de nous »

Le Saint-Synode de l’Église Orthodoxe Roumaine, réuni à Bucarest le 4 et 5 juillet 2013, a décidé d’encourager les fidèles orthodoxes à soutenir l’initiative citoyenne européenne « Un de nous », qui a pour objet « la protection juridique de la dignité, du droit à la vie et à l’intégrité de tout être humain depuis la conception, dans les domaines de compétence de l’UE où cette protection s’avère d’une importance particulière. »

L’initiative citoyenne européenne « Un de nous » demande à l’Union Européenne de cesser le financement des activités qui impliquent la destruction des embryons humains, en particulier dans les domaines de la recherche, de l’aide au développement et de la santé publique (www.oneofus.eu). Fidèle à sa vision, à savoir que la vie commence dès le moment de la conception, le Patriarcat de Roumanie attire l’attention sur le fait que la destruction des embryons humains est un acte inacceptable du point de vue de la foi chrétienne.

En ce sens, la Représentation du Patriarcat de Roumanie auprès des institutions européennes, ainsi que la Commission des Épiscopats (Romains-Catholiques) d’Europe (COMECE), ont soutenu activement auprès du Parlement Européen l’ajustement des articles de caractère éthique (et en particulier la question du financement de la recherche sur les embryons humains) dans le nouveau programme cadre de recherche 2014-2020 – Horizon 2020.

Prévue par l’article 11 (4) du Traité de l’Union Européenne, une initiative citoyenne européenne doit être soutenue par au moins un million de citoyens de l’Union Européenne, provenant d’au moins 7 États membres des 27, afin d’inviter la Commission Européenne à élaborer une proposition législative correspondante dans le domaine.

Tout citoyen européen (français, roumain, belge ou d’un autre État de l’Union Européenne) de plus de18 ans, peut soutenir l’initiative citoyenne européenne « Un de nous » en ligne sur: https://ec.europa.eu/citizens-initiative/ECI-2012-000005/public/index.do

Le Patriarcat de Roumanie recommande aux diocèses et organisations qui fonctionnent avec la bénédiction de l’Église Orthodoxe Roumaine de faire connaitre et de soutenir l’initiative citoyenne européenne « Un de nous ».

Le soutien de chacun a aujourd’hui une importance capitale pour défendre le droit à la vie et la reconnaissance de l’embryon humain comme personne dès le moment de la conception !

>Source : Le Bureau de Presse du Patriarcat de Roumanie, sur www.basilica.ro