Imprimer cet article Imprimer cet article

Une neuvaine à saint Nectaire

La communautéSt Nectaire d'Egine

Du 2 au 9 novembre, a été proposé, au sein de la paroisse Saint-Germain-et-saint-Cloud, ainsi que dans l’ensemble du Doyenné Orthodoxe Roumain de France, une semaine de prière adressée à saint Nectaire d’Égine. Cette neuvaine concerne tout particulièrement nos malades les plus graves…

Nous pouvons donc prier tous les jours en utilisant le canon paraclitique ou l’acathiste à saint Nectaire, ou simplement le chapelet avec “saint Père et Pontife Nectaire, prie Dieu pour nous”, “… prie Dieu pour ses serviteurs malades Untel, Untel et Untel…”

Instruments

Le canon paraclitique et l’acathiste sont accessibles en français en suivant le lien :

Acathiste à Saint Nectaire d’Egine

Des copies en sont également disponibles à la Paroisse. Vous pouvez également trouver – peut-être par Amazon – l’édition “Sous l’étole bénie de Nectaire d’Égine. Sa vie et ses miracles”, par la moniale Nectaria, Éditions du désert, www.editionsdudesert.com

Cette semaine de prière se termine naturellement par la fête de saint Nectaire d’Égine, dimanche 9 novembre. L’ordo du dimanche 9 est sur ce site :         546 – Ordo du 9 novembre 2014

Dieu seul fait des miracles

Tout le monde connaît la vie du grand thaumaturge saint Nectaire, canonisé à notre époque. La vénération de ses reliques, l’onction avec l’huile de son tombeau, la prière que nous lui adressons, l’obéissance à son exemple évangélique, constituent les canaux par lesquels la puissance miraculeuse du Seigneur agit.

Les saints ne font pas de miracles. Mais le Seigneur fait des miracles par ses saints. « Dieu est admirable parmi ses saints », dit le psaume 88. La prière que nous adressons à Dieu par saint Nectaire le rejoint facilement. Pourquoi ? Parce que saint Nectaire, comme d’autres saints de l’Église du Christ, se situe dans une telle proximité de Dieu, dans une telle union à lui, que nos prières se connectent au Christ presque immédiatement. Pourquoi ne pas prier Dieu directement ? Mais, nous le faisons, bien sûr ! Toutefois, nous connaissons bien le comportement divin : depuis l’origine, nous voyons, dans la sainte Écriture, qu’Il veut venir jusqu’à nous étant accompagné des anges et des saints ; et qu’Il veut être rejoint par la même voie. Disons que Dieu aime agir et être cherché avec tous ceux qui lui ont été agréables depuis le commencement des temps, en premier lieu avec sa Mère très sainte et très pure. Dieu n’est pas individualiste : son être sacerdotal fait qu’Il aime agir de façon communautaire et concélébrante.