Imprimer cet article Imprimer cet article

Pourim

La fête de Pourim ou fêtes des sorts ou des hasards aura lieu le 24 février prochain.

Elle célèbre le miracle qui a vu le salut du peuple juif en Perse en 480 avant notre ère, et qui est raconté dans le livre d’Esther, appelé Meguilat Esther (le rouleau d’Esther). Ce jour de joie est précédé par un jour de jeûne et de repentir.

Petit résumé de l’histoire

Le puissant roi de Perse Assuérus qui règne sur 127 cités se vante lors d’un festin de la beauté de son épouse la reine Vashti et il lui commande de paraître devant ses convives, nue selon certains commentateurs, ce que la reine refuse. Furieux, le roi la bannit. On fait venir de tout le royaume les plus belles jeunes filles pour donner une nouvelle reine au roi. Esther, une jeune fille juive, retient l’attention du roi et devient sa reine. Son oncle Mardochée, serviteur au palais royal, lui conseille de cacher sa judéité; la jeune fille obéit.

Un des conseillers du roi, Haman, est un homme orgueilleux et ambitieux qui exige que tous les serviteurs du palais se prosternent devant lui à son passage et qui s’offense rapidement du refus d’obtempérer de Mardochée… (Un Juif ne se prosterne que devant Dieu !)

Haman va profiter de son influence auprès du roi pour calomnier le peuple dont Mardochée est issu et le présenter comme un dangereux peuple d’insoumis qui ne suit pas les mêmes règles et coutumes que l’ensemble du royaume. « Il est une nation disséminée et divisée parmi les autres nations dans toutes les provinces de ton royaume; ces gens ont des lois qui diffèrent de celles-ci; quant aux lois du roi, ils ne les observent pas et il n’est pas dans l’intérêt du roi de les conserver. » Est 3,8. Le roi confie son sceau à Haman et le laisse libre d’œuvrer comme bon lui semblera avec ses sujets juifs. Haman tire au sort la date de leur extermination pure et simple, d’où le nom de Pourim : « les sorts ».

Mardochée convainc alors Esther de parler au roi et de lui révéler ses origines. La jeune femme écoute son oncle et va accepter alors de risquer sa vie en allant au-devant du roi sans y avoir été préalablement invitée. Elle va passer trois jours dans le jeûne et la prière, et tous les juifs l’accompagneront dans cet effort et cette supplication vers Dieu. À sa grande stupéfaction, elle est reçue par le roi avec bienveillance, et elle lui demande d’accepter son invitation à venir au festin qu’elle organisera le lendemain pour lui et son conseiller Haman. La curiosité du roi est attisée par cette demande et il souffre d’insomnie toute la nuit suivante. Il se fait alors lire les annales du royaume dans lesquelles il découvre qu’un serviteur a déjoué un complot attentant à sa vie et n’en a reçu aucune récompense. Ce serviteur n’est autre que Mardochée !

>Lire la suite… Pourim