Imprimer cet article Imprimer cet article

Les Occidentaux et l’Orthodoxie

Il n’est pas si simple d’entrer en communion avec l’Eglise des Pères quand on vient de la culture religieuse occidentale. L’exemple rapporté ici montre toute la complexité de la démarche. Pour certains d’entre nous, ce fut peut-être plus simple…

La conversion de P. David et de sa famille

Peu de temps après mon arrivée en Roumanie comme missionnaire évangélique en 1993, un pasteur baptiste avec qui je travaillais m’a dit: “Vous pensez que vous êtes venu en Roumanie pour faire quelque chose pour Dieu, mais peut-être est-ce Lui qui veut faire quelque chose pour vous.” Il est vrai que j’étais dans un pèlerinage qui avait commencé quand j’étais enfant avec une soif inhabituelle pour les choses spirituelles, mais je ne m’attendais vraiment pas que mes recherches aboutissent en Roumanie. J’ai été élevé dans le mouvement conservateur Wesleyan, et ai été baptisé à l’âge de 8 ans. Même enfant, j’étais prêt à défendre seul mes convictions religieuses, et je m’efforçais de vivre une vie chrétienne cohérente. J’ai appris à jouer du piano pendant tout le premier cycle du secondaire, et bientôt toute mon identité a été concentrée au service de la musique. Une très grande importance était donnée à la sainteté à la fois intérieure et extérieure dans les églises de ma jeunesse ; j’ai perdu mes illusions lorsque j’étais étudiant du Bible College, quand j’ai réalisé (1) que « l’entière sanctification ” que nous nous attendions à recevoir instantanément ne marchait pas, non seulement chez moi, mais même chez les responsables religieux que j’admirais, et (2) que je me trouvais dans un ghetto religieux et que j’avais besoin de trouver la véritable Église.

 

J’ai trouvé mon chemin dans la foi réformée, qui semblait être la réponse. Pas de raccourcis, pas de prétentions superficielles d’impeccabilité, beaucoup de «liberté chrétienne», et ce qui ne pouvait être expliquées de quelconque manière était balayé dans la puissante et mystérieuse souveraineté de Dieu. Le fait qu’il s’agissait d’une foi plus intellectuelle a également a fait écho en moi à l’époque, où j’étais dans un processus de ” mobilisation vers le haut “.

 

Par le mariage, cependant, je suis devenu membre de la direction d’une congrégation évangélique indépendante où “ma” théologie était tolérée, tant qu’elle n’entrait pas dans le style de mission de notre Eglise en pleine croissance. Tout était subordonné à l’évangélisation, tout était convivial, le visiteur était roi, et notre christianisme toujours conservateur était effectivement « marketé » orienté vers l’ascension que nous considérions comme notre «groupe cible». Mon service de la musique a pris une place secondaire au fur et à mesure que j’ai pris davantage de responsabilités administratives, finalement servir en tant que pasteur exécutif. Toute l’activité et le succès avec sa pression incessante se sont imposés à nos âmes, et nous avons senti que quelque chose manquait dans tout cela.

Lire la suite … Les Occidentaux et l’Orthodoxie