Imprimer cet article Imprimer cet article

Le don de l’hospitalité

Un colloque –

Du 6 au 9 septembre prochain aura lieu au monastère de Bose (Italie) le 25ème Congrès Œcuménique International de Spiritualité Orthodoxe. Il est consacré à l’hospitalité, question particulièrement actuelle, quand tous les pays d’Europe sont sollicités par l’arrivée souvent massive de migrants. On doit trouver les fondements théologiques de l’hospitalité dans la réalité de l’Incarnation du Verbe divin: Celui-ci nous accueille et nous l’accueillons; Il nous respecte et nous le respectons.

Les conférences

Les titres sont évocateurs: “Accueillir l’humanité dans une terre habitable“ (SS Bartholomée I); “J’étais étranger et vous m’avez accueilli“ (Mat. 25, 35, par Enzo Bianchi); “Discerner la bénédiction de l’étranger“ (SB Théodore II); “Donne-moi cet étranger qui a accueilli des étrangers“ (Triode, Samedi saint, par Ch. Stamoulis); „Xeniteia et philoxenia dans la tradition orthodoxe“ (Marcus Plested); “l’hospitalité d’Abraham dans la théologie patristique“ (Peter Mikhailov); “l’accueil de l’ennemi chez les pères du désert“ (SE Epiphanios de Saint-Macaire); “l’hospitalité dans la règle de saint Benoît“ (Forios Ioannidis); “l’ascèse de la xeniteia chez Jean Climaque“ (Ioustinos Sinaitis); “hôtes et étrangers,  l’émigration russe rencontre de nouveaux contextes“ (Nadia Kizenko); “l’hospitalité comme œuvre spirituelle; Paisij Velichkovskij et sa communauté multiethnique“ (Anna Briskina-Müller); “l’hospitalité dans le monastère athonite d’Iviron, carrefour de différentes traditions orthodoxes“ (Giogi Zviadadze); “le sacrement de l’hôte. Accueil et communion dans la compréhension liturgique“ (Paul Meyendorff); “hospitalité eucharistique: une analyse phénoménologique de la théologie orthodoxe récente“ (Radu Bordeianu); “le strannik et l’étranger dans la tradition russe“ (Vera Shevzov); “le Dieu hospitalier dans les religions abrahamiques“ (Claudio Monge); “le dialogue avec l’Islam dans l’Église d’Antioche“ (Boulos Wehbe); “n’oubliez pas l’hospitalité“ (He. 13, 2); l’hospitalité dans la tradition du monachisme russe“ (P. Iosif Krjukov); “hospitalité athonite et ethos chrétien“ (P. Elisseos); “hospitalité monastique et réconciliation des Églises“ (Fr. Alois). On aurait été intéressé, bien sûr, par une conférence sur la conception de l’hospitalité en Islam…

La tradition universelle

L’hospitalité est une tradition universelle. Mais le mot hôte a les deux sens: celui qui reçoit et celui qui est reçu. L’hospitalité et l’hôte ont un caractère sacré. Ils sont dignes de respect. Ils obéissent à une loi implicite et supposent des engagements réciproques. L’étranger est accueilli comme un ange de Dieu. L’ennemi lui-même, le Christ apprend à ses disciples à l’aimer. Toutefois, aimer n’est pas tout permettre. Aimer et accueillir l’étranger, c’est lui donner les moyens d’être digne de cet accueil. C’est pourquoi, s’il est vrai que tout étranger et tout hôte s’engagent implicitement à respecter les lois et les coutumes de ses hôtes, il est vrai également que les chefs de la Cité ont toujours fait respecter les lois de celle-ci par les étrangers qu’on accueillait. L’exemple de la Grèce antique est une référence dans ce domaine.

Une réflexion européenne

Nos pays d’Europe, à travers une vraie réflexion sur l’éthique de l’hospitalité, ont quelquefois à redécouvrir les exigences réciproques de l’hospitalité. L’étranger ne devrait pas être un danger dans la Cité, une cause de peur et d’une obsession de la sécurité des membres les plus vulnérables. Et la réflexion dans ce domaine, le colloque annoncé le montrera, s’appuie sur la tradition biblique et sur l’expérience de la Cité antique. Un vrai retour à la Bible ferait beaucoup de bien à la conscience européenne.

Inscription au Colloque: prendre contact avec le Secrétariat – Convegno Ecumenico – Segretaria – Monastero di Bose – I – 13887 Magnano (BI); convegni@monasterodibose.itwww.monasterodibose.it