Imprimer cet article Imprimer cet article

Le diocèse roumain d’Australie

Sigla-Episcopiei-ANZLes débuts –

L’Église orthodoxe est bien implantée en Australie, et depuis longtemps, grâce aux communautés grecques, russes, serbes et antiochiennes. Des paroisses roumaines se sont également développées, à la faveur de l’émigration, notamment depuis 1990.

La première paroisse orthodoxe roumaine fut fondée en 1972, mais il n’y eut pas tout de suite d’organisation pour que les diverses paroisses apparues ensuite puissent avoir un vrai lien canonique avec l’Église.

Fondation du diocèse

À partir de 2006, par l’action du saint Esprit, l’évolution de la vie ecclésiastique roumaine s’est accélérée. Père Dumitru Coman, prêtre de paroisse à Melbourne, fut nommé vicaire du récent Vicariat orthodoxe roumain d’Australie et de Nouvelle Zélande. Et, en 2008, apparut providentiellement et par décision du Saint-Synode de l’Église roumaine, le Diocèse d’Australie et de Nouvelle Zélande. La fondation de cette éparchie coïncida avec l’élection le 5 mars de l’archimandrite Mihail (Filimon) comme premier évêque titulaire.

Le diocèse d’Australie et de Nouvelle Zélande a été fondé à l’initiative de Sa Béatitude le patriarche Daniel. Celui-ci, en janvier 2008, confia à S.E. le métropolite Joseph – de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale – le mandat de se rendre en Australie accompagné d’une délégation, pour y organiser la nouvelle éparchie. Mgr Joseph présida l’assemblée du nouveau diocèse le 24 février 2008 : au cours de cette assemblée, fut accepté le statut canonique de l’Evêché Orthodoxe Roumain d’Australie et de Nouvelle Zélande.

Organisation

L’Evêché Orthodoxe Roumain d’Australie et de Nouvelle Zélande est un diocèse unique comportant douze paroisses : deux dans chacune des villes de Melbourne et de Sidney, et une dans chacune des villes d’Adelaide, Brisbane, Geelong, Dandenong, Perth, Wellington, Auckland et Christchurch.

Actuellement, le diocèse a bientôt une trentaine d’églises (paroisses en formation, filiales, etc.) et un monastère. Il s’articule en deux doyennés : le Doyenné Orthodoxe Roumain d’Australie et le Doyenné Orthodoxe Roumain de Nouvelle Zélande. En juin 2008, il a été enregistré sur le plan civil comme association sous le nom de Romanian Orthodox Episcopate of Australia and New Zealand.

L’Évêque

L’évêque Mihail est né le 25 janvier 1964 dans une famille orthodoxe du département de Galati en Roumanie. Apres les études au séminaire, il est entré au monastère de Cernica, près de Bucarest en 1984. Il a été ordonné prêtre en 1986. Il accomplit les études de doctorat en théologie systématique, et fut en 1992 envoyé en Grèce par le Patriarcat pour y perfectionner sa formation théologique et apprendre le grec. En 2003, il fut élu et nommé starets du monastère de l’Exaltation de la Croix à Detroit aux États Unis, où il put apprendre l’anglais. Et, après une période d’initiation à l’administration au patriarcat de Bucarest, il fut, en 2008, élu au siège épiscopal du nouveau diocèse d’Australie. L’ordination (chirotonie) eut lieu le 20 avril 2008 en la cathédrale patriarcale de Bucarest. Le nouveau hiérarque fut intronisé en Australie, à Melbourne, le jour de la fête patronale de la cathédrale roumaine Saint-Pierre-et-saint-Paul de cette ville.

« Aujourd’hui moins que jamais l’enseignement concernant Dieu ne peut rester entre les murs de nos écoles ou prisonnier de nos livres. Aujourd’hui, par sa prédication, le prêtre doit se montrer au courant de son temps, de la civilisation et de la culture, des œuvres littéraires et artistiques, de la poésie et de la philosophie, de tous les domaines de la science, afin de situer l’explication du saint Evangile dans le contexte contemporain sans avoir peur d’être taxé d’ anachronisme… »

(extrait de la page d’accueil du site  www.roeanz.com.au )