Imprimer cet article Imprimer cet article

L’adoration des saints Dons

Le saint Sacrement –

Dans l’Église orthodoxe, on se prosterne devant les saints Dons (Corps et Sang du Christ) avant d’y communier. L’adoration conduit à la communion. C’est le cas, au cours de la divine Liturgie (sauf le dimanche parce qu’on ne se prosterne pas jusqu’à terre ce jour-là): ceux qui sont dans le sanctuaire (évêque, prêtre, diacre) se prosternent avant de communier; et les fidèles, lorsque le calice est porté à l’extérieur du sanctuaire avec les paroles “avec crainte de Dieu, Foi et Amour, approchez!”, se prosternent et viennent ensuite communier. En semaine, on se prosterne alors front contre terre. L’adoration s’adresse évidemment à la Personne du Sauveur, qui transcende son humanité divinisée.

Le temps de Carême

Il y a un autre cas d’adoration des saints Dons avant la sainte communion, c’est la divine Liturgie des Dons présanctifiés, dite également Liturgie de saint Grégoire, parce qu’elle est attribuée à un saint archevêque de Rome entré dans son repos le 12 mars 604. Cette liturgie est célébrée, comme le savent tous les fidèles orthodoxes, chaque semaine du grand Carême. Au moment de la grande Entrée, les dons consacrés à la précédente célébration dominicale sont portés solennellement par le prêtre depuis la table de préparation (proscomédie ou prothèse) : le Christ en personne, présent dans son Corps et son Sang précieux, passe au milieu de son Peuple pour aller jusqu’à l’autel en franchissant les Portes saintes. Pendant cette belle procession, tous se prosternent, et restent front contre terre jusqu’à ce que les saints Dons soient passés.

L’adoration du Seigneur

Cette adoration adressée au Christ présent dans son Corps et dans son Sang très précieux précède le moment où tous, après une journée de jeûne, viennent communier. Elle est liée au fait que nous communion beaucoup plus pendant le grand Carême que pendant toutes les autres périodes de l’année. Suivant les divers exemples donnés ici, on comprend que l’adoration des saints Dons est liée étroitement au fait de communier à l’humanité divinisée du Sauveur et, grâce aux énergies incréées, à sa divinité incarnée. Simultanément, les croyants communient au saint Esprit dont le Christ est habité et par lequel Il est rendu invisiblement présent. Par le saint Esprit, les fidèles, inspirés par une profonde adoration, voient le Christ présent dans la transparence de son Corps et de son Sang. La conscience eucharistique s’exprime par l’adoration et aboutit aussitôt à la consommation du banquet de l’amour divin!

(a.p. M.-A.) – 21/02/21