Imprimer cet article Imprimer cet article

La communauté chrétienne

L’amour du prochain

En ce temps de l’Avent, ou Jeûne de la Nativité, ou Carême de saint Martin ou de saint Philippe, nous pouvons développer tout particulièrement l’amour pour le prochain, à l’exemple de saint Nicolas et de bien d’autres saints. Ainsi nous partageons l’esprit de miséricorde qui anime le Seigneur dans son humanité parfaite, et parfaitement unie à sa divinité. Être chrétien n’est pas autre qu’avoir les uns pour les autres les sentiments qui sont ceux du Christ, le Dieu Homme. La générosité à l’égard du prochain, l’amour des pauvres, le soutien matériel et spirituel des plus petits parmi nous, de ces êtres humains parfois à l’état de survie qui se trouvent, non seulement dans des pays lointains mais, comme Lazare le Pauvre, à notre porte, procèdent de la générosité divine qu’a témoignée toute sa vie le Seigneur Jésus Christ.

La fraternité

L’apôtre Paul peut être notre guide pendant cette période, comme du reste pendant toute l’année. Il a enseigné et démontré par l’exemple que l’amour du prochain commence dans la communauté elle-même, par l’amour des « frères », ceux qui partagent la même foi et communient à la même eucharistie. Il écrit par exemple : « Que le Dieu de la patience et de la consolation que donnent les Écritures vous donne d’avoir les uns envers les autres les mêmes sentiments selon Jésus Christ, afin que, d’un même cœur et d’une même bouche, vous glorifiiez Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ. Accueillez-vous donc les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu » (Ro.15, 5). Et encore : « Ayez une même pensée, un même amour, une même âme, un même sentiment. Ne faites rien par esprit de rivalité ou par vaine gloire; mais que chacun, en toute humilité, considère les autres comme supérieur à soi, en pensant, non à ses propres intérêts, mais à ceux des autres. Ayez en vous les mêmes sentiments dont était animé le Christ Jésus » (Phi. 2, 1-5).

Bien-aimés de Dieu

Le même apôtre a des paroles pleines de douceur pour nous guider dans la vie communautaire authentique: « Frères, vous qui êtes saints et bien-aimés de Dieu, vous qui êtes ses élus, revêtez vos cœurs de tendresse et de bonté, de patience, de douceur et d’humilité. Soutenez-vous mutuellement et, si quelqu’un en veut à quelqu’un, faites-vous grâce les uns aux autres. Puisque le Seigneur vous a fait grâce, faites de même à votre tour. Par-dessus tout cela, revêtez-vous d’amour, qui est le lien de la perfection. Et que la paix du Christ soit l’arbitre de vos cœurs, elle à laquelle, en un seul corps, vous avez été appelés. Enfin, soyez reconnaissants. Qu’en abondance demeure en vous la parole du Christ. En toute sagesse, instruisez-vous, exhortez-vous mutuellement. Et de tout votre cœur, par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, dans la gratitude, chantez à Dieu ! » (Col. 3, 12-16).