Imprimer cet article Imprimer cet article

L’Église orthodoxe au Togo

Présentation

Dans la juridiction du Patriarcat grec orthodoxe d’Alexandrie et de toute l’Afrique (à ne pas confondre avec le Patriarcat copte orthodoxe), la jeune Église orthodoxe du Togo a été fondée le 8 septembre 2005. En 2012, elle regroupait quatre communautés de fidèles, trois au sud et une au nord du pays : la paroisse de la Nativité-de-la-Mère-de-Dieu, au sud-est de la capitale, Lomé (quartier Bê-Attiégou) ; la communauté des Saints-apôtres-Pierre-et-Paul, à Kpalimé (région des Plateaux) ; la communauté de la Dormition-de-la-Mère-de-Dieu dans le village d’Ahépé, à 80 kms au nord de Lomé ; la communauté Saint-Raphaël de Kara regroupe les fidèles orthodoxes du nord du pays.

Les fidèles orthodoxes

La paroisse de Lomé est la seule à disposer en 2012 d’un lieu de culte, l’église de la Nativité-de-la-très-sainte-Mère-de-Dieu. Elle regroupe alors 230 fidèles. La communauté Saint-Raphaël compte 201 fidèles, celle de la Dormition, 60, celle de Kpalimé, 70.

L’œuvre missionnaire

Les projets de construction de nouvelles églises et d’écoles, font partie du programme missionnaire de l’Église orthodoxe du Togo. Celle-ci est heureuse d’être aidée pour cela. Le Doyenné Orthodoxe Roumain de France a, pour sa part, en juin 2013, acheminé des livres théologiques et liturgiques, et des ouvrages pédagogiques et culturels pour les élèves de l’Institut de la Dormition à Ahépé.

L’archevêché

L’Église orthodoxe du Togo fait partie de l’Archidiocèse du Nigéria et est placée sous l’omophore de S.E. Alexandros, Métropolite du Patriarcat grec d’Alexandrie, dont le titulaire est le patriarche Theodoros II. Le territoire juridictionnel de ce diocèse couvre quatre pays de l’Afrique subsaharienne : le Nigéria, le Niger, le Bénin et le Togo. Son siège est à Lagos.

Œuvres sociales

L’Église a créé en 2010 l’association ASSED-TOGO, présente dans les régions sud et nord, qui vient en aide aux plus démunis. Elle a fondé des institutions scolaires (Institut Orthodoxe Notre-Dame-de-la-Dormition à Ahépé : école primaire et collège d’enseignement secondaire). L’accent y est mis sur l’ouverture au monde et le respect des autres, la sauvegarde de la nature, la liberté d’expression, la sensibilité aux grandes crises qui affectent la marche du monde.

Les Orthodoxes ont organisé un Centre médical (sud-est de Lomé), un Centre de prise en charge psychologique et psychiatrique (association « Espoir des malades mentaux » à Soumbou, au nord). Dans le domaine économique, une exploitation de 12 hectares vient d’être créée à Kpalimé, région fertile favorable aux cultures maraîchères et céréalières, et aux tubercules tels l’igname et le manioc. Ce projet sera bientôt complété par une ferme de petit élevage. Ces missions agricoles ont bénéficié d’une importante aide de fidèles orthodoxes français et grecs.

Pour en savoir davantage

Contact : Père Thomas, Archidiocèse du Nigéria, 06 BP : 60818 – Lomé – Togo.

Ou bien : jac.prince@laposte.net