Imprimer cet article Imprimer cet article

Comment, selon la sagesse orthodoxe, envisager l’évangélisation aujourd’hui ?

Le Christ au fondement

L’Église est « apostolique » : « allez, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au Nom du Père et du Fils et du saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que Je vous ai prescrit » (Mt 28, 19-20). Le Christ est présent en elle (20) et Il a tout pouvoir (17). L’Envoyé du Père est le missionnaire par excellence. Soyons convaincus qu’Il aime tous les hommes : présent et actif par le saint Esprit et par ses disciples, Il veut les sauver tous.

Sa méthode

Il évangélise par la sainteté de son humanité totalement habitée par sa divinité et mue par le saint Esprit. Il évangélise en étant qui et ce qu’Il est. Il irradie les énergies divines et humaines vers le monde et vers sa propre Église, les deux dimensions de la mission. En tant que Verbe, que Parole, Il parle et enseigne ; Il interprète l’Écriture dont Il est l’auteur et le personnage principal. Ses paroles sont tantôt sévères, tantôt pleines de compassion. Il prouve la vérité de ce qu’Il dit en accomplissant des miracles : en tant que Dieu, Il montre son pouvoir créateur. Et Jésus le Dieu Homme donne surtout l’exemple d’une vie sans tache, du sacrifice de soi par amour, de la victoire sur la mort, et du don de l’Esprit qui l’emplit et dont le Père est la Source.

Devenir des saints

Rayonnons, comme notre Maître, par ce que nous sommes, par la parole et par le don de l’Esprit (Jn 7, 38). Prions pour la conversion du monde en invoquant l’Esprit saint sur lui (prière de saint Silouane) et sur l’Église elle-même (enfants, familles, jeunes). Les saints (saint Martin) manifestent la compassion du Christ pour les pauvres et les souffrants. Ils sont le canal de l’amour de Dieu pour les hommes. Ils prononcent des paroles de sagesse et de discernement ; ils prêchent surtout par l’exemple d’une vie totalement offerte à Dieu et au prochain.

Les moyens

1) Le témoignage liturgique et l’Icône sont au service de la Parole et attestent la présence du Christ dans l’Église et dans le monde. Le Christ présent irradie sa lumière incréée, sa beauté et sa bonté. La vérité de l’Évangile resplendit dans le culte et dans les saintes images, pour toucher le cœur que travaille déjà l’Esprit.

2) L’enseignement (homélie, conférences) a toute son importance, s’il est ajusté aux oreilles actuelles. La culture et la formation intellectuelle (biblique, théologique, ainsi que philosophique et psychologique) servent l’évangélisation dont un vrai renouveau biblique est l’instrument principal.

3) Des techniques sont à notre disposition, les publications, les médias, Internet et surtout, voies romaines modernes pour la propagation du Message (cf. Hab 1, 16 ; Matt 13, 47 ; Marc 1, 16) !

4) Certains thèmes missionnaires sont incontournables: la relation avec la tradition judaïque ; le comportement et le mode de vie chrétiens – morale connectée à la personne de Jésus ; l’attitude devant les grands défis contemporains (technologie, biologie, écologie) et le courage de préparer une parole chrétienne pour y répondre. Le cœur de tout est l’annonce (kérygme) de la Résurrection et le prolongement de toutes ses conséquences pour l’être humain et pour la création.

Dimension eschatologique

L’évangélisation est en perspective de la venue en gloire du Christ : trouvera-t-Il encore la foi sur la terre ? Nous devrons lui rendre compte de notre mission. Pour cela, les chrétiens doivent parvenir à l’unité de la foi et de la tradition, pour évangéliser de façon unanime.