Imprimer cet article Imprimer cet article

Préparer le pèlerinage paroissial du 9 au 18 février 2017

Guide biblique de Terre Sainte, Jean Emériau, Desclée de Brouwer, Paris, 2003, 263 pages, format pratique, 24, 40 €.

Présentation du Guide –

Il « décrit les sites du pays de la Bible, offre des cartes, des plans, une chronologie des quatre millénaires qui ont fait l’histoire de la Terre Sainte » […].

Plan du livre

  1. La première partie présente les éléments fondamentaux de chaque lieu : cadre géographique, historique et religieux à garder présents à l’esprit.
  2. La deuxième partie donne la description des principaux sites, les lectures bibliques importantes qui s’y rapportent, ainsi que des extraits de récits de voyage ou de pèlerinage. Tous ces sites, avec leur référence à la carte générale de la page 2, sont classés par ordre alphabétique.
  3. La troisième partie est consacrée à Jérusalem : ordre alphabétique, citations de la Bible et de récits de voyage.
  4. En annexe, quelques villes hors pays biblique (Babylone, Damas, Ninive)
  5. Une iconographie, un glossaire bien utile et un index complètent ce guide.

Un exemple : Capharnaüm (Capernaüm), p.93-97

« Situé tout près du lac de Tibériade et de la via Maris […], le ‘village de Nahum’ est la cité la plus ancienne et la plus renommée des bords du lac […] Les évangiles synoptiques vont jusqu’à dire que ce fut la ville (d’élection) de Jésus. »

Trois éléments attirent notre attention : la synagogue du 4ème siècle, restaurée au 20ème, a été reconstruite sur celle du temps de Jésus. La maison de saint Pierre : de nombreux graffitis gravés sur les murs portent le Nom de Jésus. Une église est construite par-dessus. Enfin, un quartier de la petite ville galiléenne de l’époque a été exhumé et montre des objets de la vie courante : moulins à farine, pressoirs à olive du nom araméen de Gatshamma (qui a donné Gethsémani), etc.

Richesses de ce chapitre

  • Un plan de la ville de Capharnaüm, p. 94, indique clairement la synagogue, au Nord, et la maison de l’apôtre Pierre, au Sud ; les moulins, au Nord ; divers vestiges sont indiqués à l’Ouest et à l’Est ; au centre, sont des fouilles recouvertes.
  • Une belle photographie d’un pressoir à olives, p. 95, avec une citation dont la référence n’est pas claire : il faut lire Matthieu 18, 6 !
  • Des citations bibliques sur cette même page se rapportent à la présence de Jésus à Capharnaüm : Jean 4, 46-50 (guérison du fils du centurion), Marc 1, 21-33 (guérisons à Capharnaüm), et Jean 6, 51-59 (discours du le Pain de Vie dans la synagogue de la ville).
  • Des extraits de récits de voyage décrivent la ville au 19ème siècle. Mais, par ailleurs, la lecture les récits de voyage de Pierre Loti – Le Désert, Jérusalem et La Galilée se trouvent en collection de poche – est très gratifiante ! On peut lire également avec intérêt l’Itinéraire de Paris à Jérusalem de F.-.R. de Chateaubriand – mais rien ne remplace la lecture de la Parole de Dieu faite homme et vivant sur cette Terre sainte !