Imprimer cet article Imprimer cet article

Pèlerinage paroissial à Amiens

Être ensemblePélerinage des jeunes à Amiens

Dimanche 29 juin, mémoire du martyre des saints apôtres Pierre et Paul et clôture du jeûne des saints Apôtres, un groupe de grands adolescents et d’adultes s’est rendu à Amiens pour la journée – une belle journée de pluie et de soleil ! Hugoline, Raresh, Blandine, Geneviève, Antoine, Matthias, entre autres, étaient bien contents de se retrouver ensemble : c’était le premier but de cette sortie.

Rencontre d’une communauté

Un autre projet était de connaître la paroisse roumaine de la ville, paroisse dont la fête est simplement la Résurrection – Învierea Domnului ! Cette paroisse roumaine accueille bien les Français ainsi que les Coptes : les trois langues ont donc retenti, notamment au moment du symbole de la Foi et du Notre-Père. Deux chœurs dynamiques ont alterné en français et en roumain les réponses liturgiques ainsi que les tropaires et les hymnes : les tons byzantins et les tons latins se succédaient sans difficulté. L’évangile était celui du Lys des champs (Matthieu 6, 22-33) : radieuse image pour ceux qui ont la possibilité de partir en vacances et de contempler la présence du Seigneur dans sa belle création ; bon exemple également de la contemplation désintéressée des créatures dont le Seigneur prend soin dans sa miséricorde universelle.

Vénération des reliquesChef de St Jean le Baptiste

Après la sympathique agape prise dans le narthex de l’église que nous empruntons à nos amis catholiques romains du diocèse d’Amiens, c’était le moment de rejoindre la Cathédrale : troisième but de la journée, celui de vénérer les reliques de saint Jean, le glorieux précurseur et baptiste du Christ ! Grâce à Père Daniel, le prêtre de la paroisse roumaine, la sainte relique, c’est-à-dire le « chef » du Précurseur, a pu être sortie de la châsse murale où elle est exposée en permanence : nous l’avons portée en procession chantée jusqu’à une petite chapelle ; c’est là que l’acathiste au Saint a pu être dit en roumain et en français pour l’assistance grossie de quelques visiteurs, touristes spirituels sincères et contents de prier. À l’issue de l’office, tous sont venus embrasser le reliquaire et recevoir une onction. Une grande grâce nous est venue à la prière du Baptiste…

Les hortillonnages

Et, dernier but de l’expédition, nous avons, le soleil se montrant enfin, conclu cette belle journée par une croisière en barque dans les « hortillonnages » : savez-vous ce que c’est ? – des cultures maraîchères et florales entrecroisées de canaux. On y voit des oiseaux (hérons, grèbes, poules d’eau, canards, sarcelles…), des fleurs aimant l’eau, des roseaux, ces créatures qui « ne peinent ni ne filent » dont parlait l’évangile du matin … La vie chrétienne est à la fois celle de la communauté (être ensemble), celle du repentir et de la foi en Jésus (saint Jean Baptiste), celle de la glorification du Créateur dans sa création, celle de la sainte insouciance du lys et des « oiseaux du ciel, qui ne sèment ni ne moissonnent et qui n’amassent pas dans des greniers, et que notre Père céleste nourrit ».