- Sagesse Orthodoxe - https://www.sagesse-orthodoxe.fr -

L’Orthodoxie: idéologie ou thérapie?

La théologie orthodoxe –

Elle est la voix, la parole de l’Église orthodoxe. Cependant, la théologie orthodoxe, et l’Église orthodoxe, représentent, non une idéologie, mais une thérapie. Autrement dit, l’Église est un hôpital spirituel, et la théologie orthodoxe – la découverte même et la connaissance de Dieu – celle qui détient la science de la guérison de l’homme.

Le mot Orthodoxie

Il a deux significations. D’un côté, le véritable enseignement au sujet de Dieu et au sujet de toutes les vérités concernant l’homme et son Salut; et de l’autre, la juste louange offerte à Dieu Trinité. Entre ces deux significations il y a un lien étroit. Pour pouvoir offrir à Dieu la juste louange, il faut savoir qui est ce Dieu. Si nous pensons, par exemple, qu’Il n’est pas Un dans la Trinité et qu’Il est, non le Dieu personnel, mais une idée abstraite ou une force invisible qui gouverne tout, alors notre adoration s’adressera à un tel « dieu » abstrait. Et comme un tel « dieu » impersonnel en réalité n’existe pas non plus, l’adoration également que nous lui offrons est, à son tour, abstraite, et n’a pas de caractère personnel.

La foi et la célébration

Dans son homélie sur la Transfiguration du Seigneur, saint Jean Damascène montre que seuls les Orthodoxes gardent les véritables fêtes et célébrations, puisque la célébration se trouve en étroite liaison avec la vérité dogmatique : « À qui appartiennent les célébrations et les fêtes ? À qui l’enchantement et l’allégresse, si ce n’est à ceux qui craignent le Seigneur et se prosternent devant la sainte Trinité ? » Et ensuite il dit : « Toute la joie et toute l’allégresse des fêtes nous appartient (c’est-à-dire aux Orthodoxes). C’est pour nous que le Christ a établi les célébrations ; car il n’est pas possible aux profanes de se réjouir ». Aux chrétiens appartiennent la joie et l’allégresse des célébrations et, bien sûr, à ceux qui confessent la vraie foi, non aux profanes.

La garde de la foi

Puisque l’adoration offerte à Dieu est étroitement liée à l’enseignement à son sujet, les saints Pères ont lutté pour garder la confession de la foi. Quand la foi est déformée, l’œuvre du Salut se déforme également. Quand la foi est corrompue, se corrompent également l’amour, l’espérance et toutes les autres vertus évangéliques. Selon saint Maxime le Confesseur, la foi dans le Christ engendre la crainte ; la crainte engendre la maîtrise de soi ; la maîtrise de soi qui comprend tout produit les vertus d’espérance, de patience et d’endurance ; l’espérance en Dieu engendre l’absence de passion, et l’absence de passion l’amour. Ainsi nous voyons clairement que, dès que la foi est corrompue, se corrompent toutes les autres vertus, et l’homme ne peut plus gagner la véritable absence de passion et l’amour véritable.

Le remède du Salut

Saint Maxime enseigne : « Gardons notre premier et grand remède de Salut, c’est-à-dire l’authentique héritage de la foi ». « Celui qui a dans le Christ une foi non falsifiée, possède assumés en lui-même tous les charismes divins », dit encore saint Maxime. Dans la foi orthodoxe, le culte et la foi véritables consistent, non pas dans des mots, mais dans la vie-même de l’homme : « Pour nous, le culte véritable consiste non en paroles mais en actes », suivant saint Grégoire le Théologien. Notre constance dans la foi orthodoxe nous donne le pouvoir d’être sauvés.

Métropolite Hiérothée : « La science de la médecine spirituelle. Pratique de la psychothérapie orthodoxe », Éditions Sophia, 2017, en roumain (à suivre)

.

 


Article printed from Sagesse Orthodoxe: https://www.sagesse-orthodoxe.fr

URL to article: https://www.sagesse-orthodoxe.fr/jaimerais-savoir/questions-dactualite/culture/education/lorthodoxie-ideologie-ou-therapie

Copyright © 2011 Sagesse Orthodoxe. Tous droits réservés.