Imprimer cet article Imprimer cet article

L’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, à Paris

Histoire

Fondé en 1924, par le métropolite Euloge, après l’acquisition, le 18 juillet, fête de saint Serge, d’une ancienne église luthérienne, l’Institut a été illustré par d’éminents professeurs et théologiens, notamment P. Serge Boulgakov (+1944), Georges Fedotov (1948), P. Georges Florovsky (+1979), artisan du renouveau des études patristiques et du mouvement œcuménique. Autorisé à conférer les grades de maître et de docteur en théologie, il organise, depuis 1953, des Semaines d’Études Liturgiques auxquelles participent des spécialistes de tous les pays et des diverses communautés chrétiennes. Au concile catholique romain de Vatican II (1962), il envoya des observateurs.

De grands écrivains de langue française comme Paul Evdokimov, Olivier Clément et P. Boris Bobrinkoy, pour ne citer qu’eux, appartiennent à l’histoire créatrice de cette académie. En effet, tout en se montrant digne de l’héritage de l’Orthodoxie russe, l’Institut Saint-Serge utilise la langue française, commune aux étudiants de tous les horizons. Plusieurs de nos hiérarques ont étudié Rue-de-Crimée, notamment le patriarche Ignace IV d’Antioche, les métropolites roumains Séraphim et Théophane, et, particulièrement, notre propre archevêque, le métropolite Joseph. Sa Béatitude le patriarche Daniel est docteur d’honneur de l’Institut, comme le fut également Père Dumitru Stàniloae de bienheureuse mémoire.

Rôle

« Ayant à l’esprit la collaboration et l’unité des Églises orthodoxes autocéphales dans le monde ainsi que l’unité des Orthodoxes en France et en Europe occidentale, prenant à cœur le dialogue œcuménique et inter-religieux, soucieux de témoigner du christianisme dans la société contemporaine », l’Institut Saint-Serge accueille de nombreux étudiants roumains et français membres de nos paroisses. Il assure un enseignement supérieur ainsi qu’une formation théologique par correspondance, des conférences, des colloques sur des sujets d’actualité. Dans le domaine liturgique, le témoignage de l’Institut demeure éclatant par la beauté et la rigueur de la célébration. Plus récemment, les fondations pédagogiques de la Métropole roumaine (Centre d’Étude et de Recherche Dumitru Stàniloae) et du diocèse russe (séminaire à Épinay-sous-Sénart 91) assument des besoins de formation pastorale qui leur sont propres, dans une bonne collaboration avec l’Institut Saint-Serge, lequel mérite le soutien de tous les Orthodoxes.

Actualité

L’Institut de théologie dépend, pour son fonctionnement, du soutien des diocèses et des paroisses, ou même des personnes, qui apportent leur participation à l’AMEITO (Association pour le maintien et l’entretien de l’Institut orthodoxe). Une journée « roumaine », au bénéfice de cette fondation, a été organisée cette année, le 27 janvier, comme les années précédentes. Cela montre la conscience que nous avons de veiller à l’existence matérielle d’une institution indispensable à la vie de l’Église orthodoxe en France et en Europe. Dimanche 10 février aura lieu la séance académique annuelle, moment très attendu de la vie de notre Institut.

Adresse : 93, rue de Crimée 75019 Paris ; tél : 01 42 01 96 ; site : www.saint-serge.net