Imprimer cet article Imprimer cet article

En quelle langue célèbre la paroisse orthodoxe de Louveciennes ?

Accueillir des personnes en recherche spirituelle –

La paroisse Saint-Germain-et-saint-Cloud a été fondée en 1977 par des Français, dont plusieurs sont toujours présents dans la Communauté, et pour les Français. En effet, des personnes hors de toute Eglise sont en recherche spirituelle et doivent pouvoir être accueillies dans le milieu orthodoxe sans la barrière de la langue. Les célébrations de la divine liturgie comme des autres offices (matines, vêpres) sont donc en français.

Inculturer l’Orthodoxie

La célébration en langue locale est une donnée traditionnelle dans l’Eglise. Dès la Pentecôte, on voit que toutes les langues sont capables de louer le Fils unique et Verbe de Dieu et de glorifier la divine Trinité. L’usage du français, associé à la mémoire des saints locaux du premier millénaire, comme les patrons de cette paroisse, saint Germain de Paris et saint Clodoald, montre que l’Orthodoxie est universelle (orientale et occidentale) et qu’elle s’enracine dans l’Histoire de chaque peuple.

L’avenir de l’Emigration

Les Roumains qui participent nombreux à la vie de l’Eglise orthodoxe de Louveciennes trouvent dans l’usage du français une réponse à la question : comment demeurer Orthodoxe tout en s’intégrant au pays dans lequel ils sont venus habiter ? Les enfants du saint peuple roumain parlent, à l’école et à la maison, le français. Ils retrouvent, pour prier selon leur foi ancestrale, cette même langue, grâce à des communautés francophones comme la nôtre, sans oublier pour autant leur langue maternelle.

 Rappel du Conseil paroissial

Le Conseil paroissial a rappelé récemment que l’identité de notre paroisse orthodoxe, occidentale par la langue et par le style de la célébration (mélodies latines, participation des fidèles à l’action liturgique grâce à la partition élaborée par Maxime Kovalevsky pour la liturgie selon saint Jean Chrysostome), sera préservée. La traduction roumaine de certains textes peut être distribuée si nécessaire. De nombreuses communautés roumanophones sont d’ailleurs accessibles en région parisienne pour ceux qui le veulent. Notre évêque, S.E. le métropolite Joseph, a confirmé le bienfait de l’usage du français lors de la récente fête patronale. De façon exceptionnelle, certaines prières (comme le Notre-Père) sont dites en roumain, car il n’est pas inutile pour les Français de les connaître et d’honorer ainsi la langue de l’Eglise roumaine dont nous sommes membres.

.

voir aussi …Qui sommes-nous?