Imprimer cet article Imprimer cet article

Le Congrès de la Métropole roumaine

Nepsis 2016Mai 2016 –

Du 19 au 21 mai 2016, s’est tenu à Rome le Congrès bisannuel de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale et Méridionale. Cette manifestation réunissait plus de 350 participants, clercs et laïcs, représentant les diverses éparchies : archevêché roumain d’Europe occidentale, diocèse roumain d’Italie, diocèse roumain d’Espagne et du Portugal, paroisses des doyennés de Grande-Bretagne et d’Irlande.

Se connaître les uns les autres

L’ordre du jour de ces journées était multiple. Le plus important était peut-être la rencontre des personnes, les échanges, la communication et la fortification de la conscience ecclésiale. L’Église est essentiellement le sacrement de l’assemblée du peuple de Dieu. Elle cultive son identité en se rassemblant, soit pour le culte, soit pour les délibérations. Elle se forme et existe comme assemblée.

Réfléchir ensemble

Un autre sujet était la formation de la conscience par la réflexion commune. La force du peuple de Dieu est dans l’unité de sa foi, de sa pensée et de sa prière. Plusieurs conférences ont été données (en pastorale par P. Vasile Mihoc, en législation canonique par P.  Patriciu Vlaicu, en spiritualité par le métropolie Kallistos) et se prolongeaient dans de nombreux ateliers. En voici quelques titres : La personne dans la foi orthodoxe ; La formation des jeunes dans la perspective du Nouveau testament ; Le renouveau spirituel dans la vie du prêtre – condition essentielle pour la formation spirituelle des jeunes ; L’éducation de la jeunesse dans le contexte européen actuel ; Les jeunes et l’avenir de la famille chrétienne ; La problématique des familles qui ont laissé leurs enfants en Roumanie ; Le dialogue de la science et de la théologie ; Réel et virtuel : les médias comme théâtre de la mission orthodoxe ; L’éducation chrétienne ; Bioéthique – Conception et contraception.

Prendre des décisions

Du point de vue de l’organisation de la vie ecclésiale, deux assemblées générales eurent lieu : celle de l’Archevêché d’Europe occidentale et celle de la Métropole elle-même. Des décisions ont été prises dans le domaine canonique et gestionnaire. Il en sera rendu compte en détail dans un avenir proche. Il était très gratifiant de constater la présence du Synode métropolitain au grand complet : avec le métropolite Joseph, les évêques Silouane (titulaire de l’Évêché roumain d’Italie), Timothée (titulaire de l’Évêché roumain d’Espagne et du Portugal) Marc (vicaire de l’Archevêché d’Europe occidentale) et Ignace (vicaire du diocèse d’Espagne et du Portugal). La communion et l’amour fraternel de nos évêques étaient ressentis par tous comme un immense bienfait,  la grâce du saint Esprit vivant dans l’Église et se communiquant à tous ses membres.

Célébrer

Un moment intense a été la célébration de la divine liturgie dans le parc de la résidence épiscopale, en banlieue romaine. C’était d’une inexprimable beauté spirituelle, en raison de la correspondance des paroles et de la création environnante, une célébration au Paradis – qui veut dire jardin. Il y eut beaucoup de prières dans la langue des divers pays représentés, notamment en français, en anglais, en italien et en espagnol. Après l’agape, le mouvement NEPSIS tenait également un congrès. Celui-ci fut animé par les paroles profondes du métropolite Kallistos.

S’émerveiller

Ce pasteur et père spirituel, articulant un anglais parfaitement oxfordien ou victorien ( !), a développé des thèmes à l’intention des jeunes, disant, par exemple, que la vie dans le Christ, la vie chrétienne, a trois fondements : l’émerveillement (« wonder » !), liberté (« freedom ») et communion par le sacrifice de soi (« self sacrifice »). Lisez sur ce site les notes très complètes du diacre Claude !

Que soient remerciés ici nos évêques, nos prêtres, les hommes et femmes d’Église qui œuvrent dans la Métropole pour le bonheur de tous !