Imprimer cet article Imprimer cet article

Page des enfants n°41 : l’office des défunts

> téléchargez: La Page 41

Extrait : On célèbre l’office des défunts pendant le Carême parce que le Carême est lié à Pâques et donc à la Résurrection. On prie plus pour les défunts pendant le Carême car c’est le temps de la Résurrection. Ce n’est pas seulement par espérance mais également par certitude, par connaissance, par expérience de la Résurrection dans l’Eglise que nous prions pour les défunts. Tous les défunts vont ressusciter, comme nous. On prie pour eux car la Résurrection les attend, la Résurrection les concerne.

Tous les défunts pour lesquels on prie, sont soulagés. Notre prière leur fait du bien parce que c’est de l’amour. La prière de l’Eglise dégage de l’amour, propulse de l’amour vers les gens pour qui on prie. Ces défunts, qu’on appelle les endormis, sentent l’amour qu’on exprime, qu’on répand, qu’on diffuse vers eux en prononçant leur nom.

Et, parce qu’ils sentent cet amour, ils sont soulagés.

Parmi les défunts, il y a les gens qui sont en paix et il y a les personnes qui sont décédées dans de mauvaises conditions. Quand on prie pour ces personnes-là, elles sentent l’amour, le soulagement, la compassion. Notre prière aide ceux qui sont en bonne position et soulage, console ceux qui sont en mauvaise position. On sait cela grâce à saint Macaire qui marchait dans le désert et qui a vu un crâne. Il lui a parlé et lui a demandé : « Qui es-tu ? ».Celui à qui appartenait le crâne a répondu : « Je suis un grand pêcheur et je suis en enfer. Quand vous, les vivants, vous priez pour nous qui sommes en enfer, c’est un grand soulagement ». Quand nous prions pour quelqu’un qui a fait de grands péchés, nous le portons avec nous.

> image des offrandes pour les défunts