Imprimer cet article Imprimer cet article

La page des enfants n°31 : l’aveugle de Jéricho

L’aveugle de Jéricho, Luc 18, 35-43

Plusieurs évangiles rapportent des événements où Jésus rend la vue à des personnes aveugles (cf.page des enfants  n°17). A chaque fois, l’aveugle est un pauvre, un mendiant, symbole de l’humanité tombée dans le péché et qui a perdu sa grande richesse, son amitié avec Dieu. Jésus dit « vas, ta foi t’a sauvé ». Nous comprenons que guérir, retrouver la vue, signifie voir ses péchés et que Jésus est Dieu. La foi nous ouvre les yeux afin de voir ce que nous devons changer dans nos vies, ce qui nous a éloignés de Dieu, ce qui nous a fait perdre sa lumière. Il est très important de prendre conscience de la méchanceté, de l’égoïsme, de la jalousie, de la laideur, en soi et dans le monde, pour se repentir, se rapprocher de Dieu et pour changer soi-même et le monde.
Mais il est également indispensable d’ouvrir les yeux à la grandeur, à la beauté, à la bonté, à la générosité. Voir avec les yeux de Dieu, c’est voir tout ce qui est extraordinaire dans le monde.
Retrouver la vue, c’est retrouver la capacité à s’émouvoir, à s’étonner, à s’émerveiller. La cécité est un jeûne de la beauté. On ne voit plus que ce qui va mal, on ne voit plus que les défauts des autres, on ne voit plus que la maladie, la tristesse, la misère.
Imaginez voir à nouveau un oiseau, le soleil ou la mer après avoir eu les yeux fermés pendant des années. Quel émerveillement !

> téléchargez la La Page  des enfants 31