Imprimer cet article Imprimer cet article

Quelle communion avec les défunts ?

Pendant le saint Carême, il est prévu un grand nombre d’offices pour les défunts, notamment le samedi, veille de la Résurrection. Mais nous nous demandons souvent quelle est la réalité de cette prière : Père Emilianos de la sainte Montagne donne un témoignage qui peut nous aider beaucoup.

« Est-il vraiment possible que notre monde et l’autre monde communiquent ? Nous est-il possible d’avoir une relation et une communion réelle avec nos enfants, avec notre mari ou notre femme, avec nos parents, qui non seulement sont morts, mais dont les chairs sont décomposées ? […]

« Chaque jour les morts voient le regard affectueux de Dieu dirigé sur eux, chaque jour ils sentent le souffle de Dieu se poser sur eux, tout comme nous-mêmes nous le sentons. Pensez-vous que le Christ, notre Sauveur, qui est mort pour les pécheurs, n’ait point de souci de la vie d’en haut ? C’est pour toutes ces âmes qu’Il a été crucifié. C’est pour elles qu’Il a versé son sang. L’Esprit saint a-t-Il jamais été absent de notre vie, Lui qui est porteur du parfum de la divinité dont Il nous comble ? Nous mourrions si le saint Esprit était absent ! Et puisque nos morts vivent, cela signifie que l’Esprit saint souffle également sur eux. […]

« Nous formons donc un seul Corps avec les morts. Nous sommes une seule Église avec le ciel. Si l’un de nous sur terre éprouve le besoin de parler à une autre personne, de s’occuper de son prochain, comprenez-vous combien plus les morts ont-ils besoin que nous communiquions avec eux ? Ils nous supplient continuellement de penser à eux. Nos morts vivent, ils abaissent leur regard vers nous pour voir si nous les commémorons. Par conséquent, envoyons nos prières vers eux ! […]

« Quand nous faisons mémoire des défunts, ils se réjouissent, ils espèrent, ils progressent sans interruption vers le second Avènement. Ceux d’entre eux qui ne s’opposent pas à Dieu, qui ne le rejettent pas, s’approchent de plus en plus de lui et, dans leur joie,  ils nous envoient sans cesse des messages pour que nous continuions à les commémorer. Si vous saviez quelle reconnaissance est la leur et comment ils nous l’expriment !

« Les défunts parlent à Dieu ; Dieu parle avec eux. Ils  sont ‘dans la terre des vivants’ (Ps. 114,9) ; nous sommes nous aussi dans la terre des vivants, ‘afin que la vue de nos bonnes œuvres les amène à glorifier Dieu, au jour de sa visite’ (1 P 2, 12), comme le dit la sainte Écriture. De même que nous rendons visite aux personnes que nous aimons, ainsi le Christ visite un à un tous les morts, et Il les fortifie par ses prières de Grand Prêtre. […] »

(P. Emilianos, le 6 décembre 1983, dans l’église Saint-Bessarion à Kalampaka—Trikala. Ed. du monastère Ormylia de Chalcidique, Grèce)
> photo de Père Emilianos