Imprimer cet article Imprimer cet article

Mon baptême ne fait pas l’unanimité au sein de ma famille…

Un choix personnelBaptême du Christ

Votre choix d’être chrétienne et donc de devenir membre de l’Église par le saint baptême vous appartient. C’est une histoire entre le Christ et vous. Personne ne s’interpose entre le Seigneur et vous. Votre désir d’être baptisée vient de l’action du saint Esprit dans votre personne et non d’une quelconque influence humaine, car l’Église n’est pas une secte, et la foi chrétienne n’est pas une idéologie.

Témoigner

Vous pouvez facilement montrer que votre communion avec le Christ par la prière, par la foi et par votre mode de vie vous rend plus humaine, plus agréable, plus sensible aux autres, plus généreuse. Vous ne pouvez – nous ne pouvons! – convaincre les autres que par les fruits que vous portez (que nous portons!). L’unanimité de vos proches au sujet de votre baptême dépend en bonne partie de vous. Mais elle dépend d’autres paramètres qui ne sont pas de votre ressort: les idées, les préjugés, l’expérience, bonne ou moins bonne, que ces personnes ont du christianisme, de l’Église et des chrétiens, etc. Et puis, quelquefois, le diable s’en mêle et dresse des obstacles sur la route de ceux qui veulent suivre le Christ. N’entrez en conflit avec personne. Mais agissez selon votre conscience, selon l’appel de votre cœur, avec calme, avec bienveillance pour tous, avec le sourire, et avec amour pour tous: en effet, on devient chrétien, non seulement pour soi, mais pour les autres, par amour pour eux. On devient chrétien pour devenir un canal de plus par lequel la grâce du Seigneur et son amour compatissant entrent dans le monde et dans la communauté sociale…

L’épreuve

Les obstacles que pouvez rencontrer sont permis par Dieu pour éprouver la sincérité et la qualité de votre démarche de foi. Ils vous obligent à vous poser à vous-même des questions fondamentales : pourquoi est-ce que je veux être chrétienne ? Qu’est-ce que j’attends du baptême ? Depuis quand ai-je cette inspiration ? À quoi est-ce que cela m’engage d’être baptisée ? Qu’est-ce que je pense que cela va changer dans ma vie ? Est-ce que je suis capable de rester fidèle toute ma vie à mon baptême ? Etc. Remerciez donc plutôt votre entourage de vous mettre ainsi au défi de prendre la responsabilité de votre propre vie devant Dieu. Et puis, cela vous conduit à approfondir la foi, la tradition chrétienne, l’enseignement et l’exemple du Christ et de ses disciples, des saints et des martyrs, afin de répondre à ceux qui vous interrogent.

La liberté

Il y a aujourd’hui sur la terre, notamment en Syrie, en Égypte et en Irak, des personnes qui souffrent et qui meurent parce qu’on veut les contraindre à abandonner le Christ, et ces hommes et ces femmes préfèrent rester fidèles, quelles que soient les conséquences de cette fidélité. Chez nous, ce sont les tentations matérialistes, l’amour du confort et du plaisir, le souci de la position sociale, de la réussite professionnelle, l’attraction des philosophies et des idéologies, qui nous font la guerre pour nous séparer du Christ, de sa vérité et de son amour. Partout, les chrétiens sont éprouvés, par la souffrance ou par le plaisir, et sont ainsi dans la position de manifester leur liberté de croire et de vivre selon l’Évangile.