Imprimer cet article Imprimer cet article

Dimanche après l’Ascension : Jean 17, 1-13.

Ascension du ChristLe Christ prie –

En ce dimanche après l’Ascension, il nous est révélé que le Christ, de là où Il se trouve maintenant, c’est-à-dire à la Droite du Père, prie pour nous. Il a toujours prié pour ses disciples et même pour ses ennemis, comme nous le montre le saint Évangile. Maintenant, Il prie pour nous qui mettons notre foi en lui, nous que le Père a confiés au Fils, nous qui avons gardé la parole du Père et qui croyons que Jésus Christ est l’envoyé du Père. Il prie pour nous qui appartenons au Père.

La dignité des chrétiens

Quelle immense dignité est la nôtre, nous, les disciples de Jésus Christ ! L’honneur qui nous est fait est écrasant. Ce que le Fils dit de nous au Père est inouï. Et il est inouï que nous soyons le sujet de conversation du Fils et du Père : le Fils parle de nous au Père ! Nous sommes le contenu de sa prière. Il nous a souvent parlé du Père ; mais maintenant Il parle de nous au Père. Les baptisés sont l’héritage du Fils, son trésor, son patrimoine. Mais ce n’est pas l’effet d’une préférence arbitraire ou capricieuse. L’amour qu’Il a pour nous est la réponse à la foi que nous avons mise en lui. Il nous a aimés en premier, Il a eu l’initiative de l’amour. Nous avons répondu en disant : « Je crois, Seigneur, et je confesse que Tu es en vérité le Christ, le Fils du Dieu vivant, venu dans le monde sauver les pécheurs dont je suis le premier ».

Les amis du Christ

Croyons que la foi que nous mettons en Jésus Christ ressuscité, après tous les témoins que nous avons rencontrés depuis Pâques – les Myrophores, les Apôtres, Joseph d’Arimathie, Thomas, le paralysé de Bethesda, la Samaritaine, l’Aveugle-né – constitue notre élection à la communauté de ses amis. Nous sommes les amis du Christ parce qu’Il nous aime ; mais nous le sommes parce que nous l’aimons, que nous croyons en sa parole et que nous le suivons. Aussi prie-t-Il pour nous – mystère extraordinaire que la prière du Seigneur pour ses disciples ! – ; Il prie pour que l’Esprit saint nous soit donné. Sa prière est une immense épiclèse sur ceux qui croient en lui. Le Fils nomme l’Esprit saint « vie éternelle », « connaissance du Dieu véritable et de son envoyé », et enfin « Joie du Christ ». Plus que des noms, ce sont les indications de ce que l’Esprit opère dans le cœur de ceux qui croient au Fils.

La grande épiclèse

Ainsi, les dix jours qui unissent l’Ascension et la Pentecôte ont comme contenu essentiel la prière du Fils de Dieu pour ses disciples et ses amis. Passons ces jours saints dans une grande confiance. Sachons que le Seigneur Jésus intercède nuit et jour auprès du Père qui l’a glorifié pour que vienne en nous l’Esprit de ce même Père. Nous n’invoquerons pas encore l’Esprit ; nous prierons le Fils ; nous le soutiendrons par notre propre prière : Seigneur Jésus Christ notre Dieu, rends-nous dignes du don de ton Esprit très saint et très bon ! L’Esprit en effet est l’enjeu de toute l’œuvre du Fils, de son Incarnation et de sa Pâque et de sa glorification. L’Esprit nous rendra disciples prophétiques et saints du Fils unique du Père, pour la transfiguration de son Église et le Salut de son monde. Amen !

(Radio Notre-Dame 12 juin 2016)