Imprimer cet article Imprimer cet article

Cinquième dimanche après la Croix et des saints Pères: Luc 8, 5-15 et Jean 17, 1-13

La bonne terre –

Deux évangiles en ce jour ! Soyons brefs ! C’est très simple : les saints Pères dont nous faisons mémoire constituent justement « la bonne terre », « ceux qui écoutent la Parole et la gardent dans un cœur bon et bien disposé, qui demeurent fidèles et portent ainsi des fruits. »

Les « appreneurs »

Les saints Pères se sont donnés au Christ, ils ont développé son enseignement et interprété la Bible à sa lumière divine. Disciples, c’est-à-dire « appreneurs », dignes fils spirituels du Maître, porteurs de la conscience de l’Église, ils nous remettent le trésor de la Foi reçu du Verbe incarné et des apôtres.

La Tradition

Telle est la Tradition à laquelle s’identifie l’Église : indéfectible fidélité, rigoureuse transmission, ni moins, ni plus. Et, sur la tradition des Apôtres et des Pères, est imprimé le sceau du saint Esprit : elle est pour cela toujours jeune, « moderne » au sens de ce qui vient d’apparaître, et en expansion sous le Souffle divin ; la Vérité en personne, le Verbe incarné, vient sans cesse et de nouveau, avec gloire, de façon nouvelle, illuminer les hommes et disputer leur vie à la mort de l’âme et du corps. Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus Christ, fais-nous miséricorde !

(Radio Notre-Dame « Lumière de l’Orthodoxie »15 octobre)

> icône du saint diacre Philippe