- Sagesse Orthodoxe - https://www.sagesse-orthodoxe.fr -

Comprendre la Parole

Incompréhensibilité de la Parole –

La Parole – la sainte Écriture, la Bible – est incompréhensible. Elle est la parole de la Parole, du Verbe. La parole d’une personne est toujours énigmatique. Le mystère de la personne qui parle transcende les mots. Notre relation avec la parole de Dieu est d’abord la relation avec la personne du Verbe qui, par sa parole, a fait être ce qui n’était pas, s’est adressé aux hommes (Adam, Ève, Caïn, Noé, Abraham, Moïse, la Vierge Marie, les apôtres, etc.) et s’est révélé à eux. Dieu parle, nous parle, et nous écoute. La Parole est située dans le dialogue divino humain, de la Genèse à l’Apocalypse. Comment comprendre l’incompréhensible sagesse de la Divinité ?

Les sciences bibliques

À toutes les époques, une démarche de type scientifique, méthodique, analytique et systématique a été utilisée pour que la Parole ne reste pas hermétiquement fermée. De notre temps d’éminents spécialistes et exégètes bibliques nous rendent d’immenses services, par exemple en confrontant les manuscrits pour arriver à une version satisfaisante du texte. Mais la Parole demeure toujours une personne, et la connaissance de la personne ne peut être épuisée par la méthode scientifique de connaissance. Elle ne peut être objectivée.

La connaissance par union

En fait, la personne n’est connue que par union à elle par le saint Esprit, ce qui advint en Marie la Vierge (Luc 1, 35). La Parole n’est connue en réalité que par l’écoute féconde, la mémorisation, l’assimilation liturgique, ou « gestation », la psalmodie, le chant alterné, et la mise en pratique des commandements : la Parole introduit une action – « fais cela et tu vivras ». On connaît la Parole en la « faisant » (Ps. 102, 18-21). De façon sublime, la Parole est connue par communion à elle, quand le croyant s’en alimente et s’en abreuve ; il la connaît parce qu’il la devient, il est transformé en elle.

La méthode patristique

Les saints Pères ont utilisé une méthode d’exégèse inspirée des écoles herméneutiques juives antérieures à l’Incarnation du Verbe, qui florissaient, notamment dans le milieu alexandrin. Cette façon de pénétrer le sens peut s’exposer comme suit.

Le patrimoine verbal (plutôt qu’écrit) de la Bible comporte des textes symboliques (paraboles), des textes narratifs (ils sont statistiquement majoritaires) et des discours (prophéties, psaumes, grands discours du Verbe ou de ses disciples). Leur compréhension dépend toujours principalement de l’action du saint Esprit qui illumine notre intelligence (cf. prière avant la lecture de l’Évangile). Voici quelques étapes dans la découverte du message divin.

Les étapes de l’exégèse

  1. Toujours respecter la littéralité du texte (histoire, géographie, sociologie).
  2. Toujours chercher le Christ vrai Dieu et vrai Homme et la sainte Trinité (l’action du Verbe et celle de l’Esprit). C’est le plan dogmatique ou théologique de l’exégèse. Scrutez les Écritures, elles rendent témoignage de moi, dit en substance le Verbe (Luc 24, 44).
  3. Chercher le sens symbolique ou allégorique des figures bibliques de l’Église, de l’humanité, du Peuple de Dieu. Dieu, dans la Bible, utilise des signes pour s’exprimer.
  4. Enfin, s’élever à la signification ascétique et mystique de tel ou tel passage et se demander à quelle expérience personnelle de la Divinité on est convié. La Bible parle de la relation de la personne humaine et de la personne divine : la Parole en personne y rencontre des visages humains et s’adresse à eux.

Article printed from Sagesse Orthodoxe: https://www.sagesse-orthodoxe.fr

URL to article: https://www.sagesse-orthodoxe.fr/jaimerais-savoir/foi-et-tradition-orthodoxe/histoire-et-organisation-de-leglise/comprendre-la-parole

Copyright © 2011 Sagesse Orthodoxe. Tous droits réservés.