Imprimer cet article Imprimer cet article

Comment les Chrétiens ont organisé leur sanctuaire?

L’assemblée du Peuple de Dieu

A l’origine, les chrétiens n’avaient pas de lieu de culte en propre.Ils se réunissaient dans les lieux de la communauté hébraïque, ou dans les maisons, puis dans des salles publiques. Quand ils ont commencé à avoir des lieux de culte, ils les ont appelés « églises », leur donnant le même nom qu’à la communauté chrétienne elle-même l’Église. « Église » veut dire « rassemblement en réponse à un appel » : c’est l’assemblée du Peuple de Dieu, ou bien le lieu où il se rassemble. Ce rassemblement à l’appel du saint Esprit a pour motif d’écouter la Parole de Dieu, de proclamer (« confesser ») la vraie Foi, et d’offrir le sacrifice de louange ou « eucharistie », le sacrifice prescrit par le Christ, la Sagesse divine en personne.

Un plan en trois parties

L’organisation de l’ « église » s’est faite suivant un plan en trois parties : le narthex (porche souvent extérieur) où se tiennent tous ceux qui le veulent (en particulier les non baptisés, par exemple les catéchumènes, ceux qui se préparent au saint baptême) ; la nef (partie où se tient le Peuple des baptisés, appelé Peuple royal) ; le sanctuaire, où se trouve la Parole par excellence, l’Évangile, posée sur l’autel, son trône. Le narthex est uni à la nef par les « portes royales » ; la nef est unie au sanctuaire par les « portes saintes » tenues par une charpente où sont fixées les icônes du Christ et de la Mère de Dieu, de part et d’autre des portes : cette construction est appelée iconostase. Dans le sanctuaire ne pénètrent que ceux qui ont à offrir, pour le Peuple, le sacrifice de louange – évêques, prêtres – et ceux qui les assistent – diacres et divers serviteurs de l’autel. En réalité, le Christ qui, invisiblement, est la Parole faite chair qui offre, qui s’offre et qui est offerte, est le seul prêtre et le seul célébrant du sacrifice de louange.