Imprimer cet article Imprimer cet article

Y a-t-il des conditions pour se marier dans l’Eglise ?

La Foi

Tels Adam et Eve au Paradis, l’homme et la femme se présentent devant le Seigneur dans son Eglise avec foi, pour recevoir la grâce de former un couple qui lui soit agréable en tout. Les sacrements ne sont pas magiques ; ils demandent la libre coopération des personnes, par la foi et par une vie évangélique, afin de porter les fruits du Royaume. L’un des fiancés est-il plus croyant que l’autre ? En raison de sa foi, le Seigneur exaucera la demande des deux. Croire en Dieu et en sa présence réelle, comme à Cana de Galilée, est gratifiant. Le Christ veut accomplir, par la prière de la Mère de Dieu, et par la confiance loyale des fiancés, le miracle d’une vie conjugale sanctifiée.

L’unité de foi

La sagesse pour le couple est de s’engager à suivre les conséquences de la foi pour la vie commune et familiale. La foi une, base de l’Eglise elle-même, est la grande force du couple, notamment quand viennent des épreuves permises par Dieu. Celles-ci n’ont d’autre sens que de manifester la foi et la justice des personnes. L’unité de foi est couronnée par la grâce du saint Esprit, grâce de témoigner.

 La virginité

Heureux ceux qui la gardent jusqu’au saint mariage ! La tradition chrétienne attache toute son importance au caractère unique de la relation conjugale. Le mariage, ou « couronnement », initie une voie de sanctification. La sexualité elle-même est alors bénie et consacrée. Et l’absolution des péchés, selon la foi des personnes, restaure la virginité…

La Communauté

Le lien avec une paroisse est sage et gratifiant. Les sacrements en découlent : ils constituent la manifestation du Christ présent dans son Corps, l’Eglise. Aussi le saint mariage est-il célébré le dimanche, au cours de l’assemblée eucharistique.

L’amour

L’amour mutuel, la tendresse sans ombre, une confiance totale définissent également le mariage. La vocation des époux chrétiens est de manifester la tendresse du Seigneur dans leur famille et dans le monde. Selon cet amour divino humain, chaque époux est appelé à donner sa vie pour l’autre par amour, loin de tout égoïsme. Communiqué par la grâce à ceux qui croient, l’amour du Christ, sans passion et sans pouvoir, est l’amour sacrificiel rayonnant de la Croix et du saint Evangile.

Voie très élevée, la vie conjugale chrétienne honore l’être humain en tant qu’image de Dieu et tendant à lui ressembler. Dans sa modernité prophétique, elle est offerte au monde contemporain comme l’alternative sérieuse aux propositions les plus courantes…