Imprimer cet article Imprimer cet article

Peut-on, en cherchant Dieu, retrouver l’Homme ?

Le fait de l’Incarnation du Fils de Dieu

Par l’Incarnation, la Transfiguration, la Résurrection et la glorification du Christ, Dieu et l’Homme ne sont plus séparés et ne peuvent être cherchés l’un sans l’autre. Dieu s’est humanisé au maximum sans cesser d’être Dieu pour que l’Homme puisse être déifié, sans cesser d’être homme, et devenir pleinement humain. Jésus Christ, Dieu parfait et Homme parfait, le montre. Et ce que l’on fait à l’être humain, c’est à Dieu qu’on le fait (Matt. 26, 40) L’humanisme, prenant l’Homme comme mesure de l’Homme, reste dans une impasse. Les religions qui nient l’Incarnation ne peuvent rien pour l’Homme. La foi chrétienne prend l’Homme comme mesure de Dieu et Dieu comme mesure de l’Homme.

La prière au Christ Seigneur

Le fait de l’Incarnation, pour porter tous ses fruits, a besoin de l’adhésion des personnes humaines. En croyant dans le Christ Seigneur et en le priant comme tel, on trouve Dieu le Père dont l’amour pour l’Homme est sans limite. Le Père renvoie à l’homme, quand Il désigne Jésus, comme son Bien aimé (Lc 3, 22), l’Homme, l’Adam nouveau, sur lequel repose le saint Esprit.

L’Esprit révèle le Dieu-Homme

Vivre par le saint Esprit, c’est suivre toutes les inspirations qui conduisent vers le Dieu-Homme, grâce à ses commandements. Nous savons que l’Esprit habite en nous si nous croyons que Jésus est le Seigneur fait Homme. Jésus homme supérieur, prophète ou sage, ne pourrait rien pour l’Homme et ne pourrait nous faire connaître Dieu mieux que n’ont fait les prophètes et les sages.

En cherchant Dieu, trouve-t-on l’Homme ?

Qui s’approche du Dieu révélé rencontre son amour pour l’être humain. On ne peut aimer Dieu sans aimer ceux qu’Il aime. Dieu nous renvoie vers les hommes. Qui dit aimer Dieu sans aimer les hommes se trompe (1Jn 4, 20). Suivons le Christ pour ne pas perdre l’Homme en cherchant Dieu : Il est Dieu qui s’humilie pour que l’être humain puisse être glorifié.

En cherchant l’homme, trouvera-t-on Dieu ?

Plus on découvre l’homme, plus on découvre Dieu, enfoui dans les profondeurs de son être. Mais, il faut adhérer à la sagesse évangélique : elle seule montre Dieu dans l’Homme. Qui aime l’Homme comme Dieu l’aime connaît Dieu, qui est amour (1Jn 4, 8). C’est la vraie religion (Jac. 2, 27).