Imprimer cet article Imprimer cet article

Pastorale du Saint-Synode de l’Église roumaine – dimanche de l’Orthodoxie 2015 (extrait)

[…]Christ Raised Border

Des fenêtres

Les saintes icônes sont pour nous, les chrétiens, de véritables « fenêtres vers le ciel », à travers lesquelles nous regardons vers Dieu et vers le monde invisible et à travers lesquelles Il regarde vers nous avec amour et bonté. À travers elles, nous recevons la joie de la vision spirituelle, nous voyons le ciel ouvert, ce même ciel que notre Sauveur nous a promis dans l’évangile de ce jour : « vous verrez désormais le ciel ouvert » (Jean 1, 51). L’ouverture du ciel donne à l’homme la possibilité de connaître Dieu et de gagner la sainteté, par la grâce du saint Esprit, ainsi que la possibilité d’arriver à ressembler de plus en plus à Dieu.

Image et ressemblance

L’icône illumine la voie de l’homme vers l’accomplissement spirituel par la sanctification de nos propres vies, en allant de la ressemblance à l’image de Dieu, qui nous a été révélée par la grâce, vers une ressemblance de plus en plus grande à Dieu, par le pouvoir et par l’œuvre du saint Esprit. Il est possible de ressembler à Dieu, comme nous le démontre la multitude de saints représentés dans les icônes, qui sont, en vérité, des icônes de la sainteté de Dieu, par la grâce et par l’observance du commandement divin : « Vous vous sanctifierez donc, et vous serez saints; car Je suis saint » (Lévitique 11 : 44)

Humilité et gloire

Les saintes icônes nous montrent aussi bien l’humilité que la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. L’icône de la Nativité, par exemple, nous le représente dans une hypostase d’humilité, en tant qu’enfant dans la grotte, alors que l’icône de la Résurrection nous le montre Vainqueur de la mort, rempli de lumière et de gloire éternelle. Les saintes icônes sont une partie de la mémoire vivante de ce que le Christ a accompli sur terre pour notre salut mais également une vision prophétique de son nouvel avènement sur les nuages du ciel, quand les élus « verront sa face, et que son Nom sera sur leur front » (Apocalypse 22 : 4).

L’Église

Par cette présence du Christ Sauveur crucifié, ressuscité et glorifié, entouré de ses saints, l’icône nous prépare à la vie en communion avec l’Église, devenant un moyen de transmission de la foi, de rencontre des fidèles dans la liturgie eucharistique pour communier à son Corps très saint et à son Sang très pur. C’est pour cela qu’avant de communier, nous vénérons les saintes icônes, goûtant à l’avance la rencontre avec le Christ, Lui qui a dit : « Je ne mettrai point dehors celui qui viendra à moi » (Jean 6 : 37).

[…]

>Lire le texte entier… lettre pastorale du saint Synode dimanche de l’Orthodoxie 2015