Imprimer cet article Imprimer cet article

La fête juive de Tou Bichvat

Cette année, les Juifs ont fêté Tou Bichvat, fête des fruits ou des arbres, le 15 du mois de Chevat, du vendredi 25 janvier au soir au samedi 26. Cette fête célèbre le lien de l’homme avec la création. Hivernale, elle annonce le printemps, la sève qui commence à remonter dans les arbres, le renouveau.

Origine de Tou Bichvat

Tou Bichvat (ou Hamicha assar bichvat) est une fête d’origine rabbinique qui célèbre le renouveau de la terre d’Israël, le « nouvel an des arbres », la fertilité de la terre et des fruits. En effet, dans la Bible, parmi les sept fruits représentant la fertilité, Moïse en cite cinq qui proviennent des arbres : le raisin, la datte, l’olive, l’amande et la figue. La Torah elle-même est considérée comme « arbre de vie ». En somme, Tou Bichvat est une fête célébrant la renaissance, le renouveau de la vie.

Célébration de Tou Bichvat

Le jour de Tou Bichvat, il est coutume de manger des fruits, mais pas n’importe lesquels ! On préfèrera aux autres fruits les dates, les olives, les figues, le raisin, la grenade, le caroube. Les plus exigeants récitent la bénédiction de Chéhé’hyano et celle du fruit lorsque c’est la première fois de la saison qu’ils le dégustent. Enfin, en ce jour, on ne récite pas la prière de supplication (Ta’hanoune), car c’est un jour de fête !

Commentaire du grand rabbin Gilles Bernheim

Il serait tentant de voir dans la fête des arbres, Tou bichvat, une journée de l’écologie. Toutefois, si le judaïsme réfléchit profondément à la relation du Juif et de la nature, c’est avec le souci de maintenir un équilibre entre négligence et vénération de celle-ci. Si l’on considère la Genèse non pas comme un livre d’histoire ou de science – selon la tradition rabbinique elle n’est ni l’un ni l’autre – mais comme un livre de sagesse, on peut percevoir en quoi le récit de la création aide à réfléchir sur des problèmes aussi actuels que celui du devenir de l’homme et de la planète.

Dans l’histoire d’Adam, la nature ressemble à un jardin planté par D-ieu pour y placer l’homme. Dans la formation de l’univers, en six jours, l’humanité apparaît en dernier. Il fallait donc que la nature soit dans sa plénitude pour que l’humanité survienne et l’habite. L’homme est clairement appelé à faire du monde sa résidence, à le peupler et à s’en rendre maître. Mais, immédiatement aussi, il est appelé à sa responsabilité quant à la préservation du monde. Il doit le cultiver, le travailler, conjointement le soigner, le préserver. En même temps que l’homme est encouragé à développer ses capacités intrinsèques et à assurer sa mainmise sur le monde, il doit être attentif à poser des limites.

Lire la suite…              La fête juive de Tou Bichvat

 

Le texte des paragraphes : Origine de Tou Bichvat et Célébration de Tou Bichvat, provient du site http://calendrier2013.net/religion/fetes-juives/tou-bichvat

 

Voir un diaporama… Sais-tu qui je suis-Do you know who I am