Imprimer cet article Imprimer cet article

« Est-ce que si je crois pas en Dieu, je vais aller en enfer (au cas où c’est vrai tout ça finalement)? Ça m’inquiète… »

C’est vrai

La preuve que “c’est vrai, tout ça”, c’est que le Christ, le troisième jour après sa mort tout à fait réelle, est revenu d’entre les morts et est entré dans la vie incorruptible. Quantité de personnes l’ont vu ressuscité et même l’ont touché ou ont mangé avec lui. Plus tard, dans une vision bouleversante, Il est apparu à l’apôtre Paul par l’Esprit saint. Toute la foi chrétienne, tout ce que croient et disent les chrétiens, est fondé sur la résurrection de Jésus.

L’amour sauve

Par la foi, tout être humain peut être sauvé. “Ta foi t’a sauvé”, dit souvent Jésus (Luc I7, 19; etc.). Ceux qui sont en enfer sont surtout ceux qui refusent de croire, car il y a des personnes qui n’ont pas eu l’occasion de croire. Mais c’est surtout parce qu’ils refusent l’amour que certains sont ou seront en enfer. Le Christ dit : « celui qui croira sera sauvé, celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16, 16) ; Il dit encore : “ceux qui auront fait le mal, ressusciteront pour la damnation” (Jean 5, 24-30); Il parle ici de ceux qui auront agi contre l’amour. Par exemple le mauvais Riche (Luc 16, 19) croyait en Dieu, et, pourtant, il s’est trouvé en enfer. Pourquoi? Parce qu’il n’aimait pas, il n’avait pas montré d’amour à son prochain, Lazare. Et les démons ne sont pas en enfer parce qu’ils ne croient pas: ils y sont parce qu’ils n’aiment pas ; et ils n’aiment pas l’amour. Peut-être que, des personnes actuellement athées, mais qui auront, sans le savoir, agi selon la volonté de Dieu et fait le bien, c’est-à-dire auront montré ne serait-ce qu’un peu d’amour, sinon à Dieu qu’ils ne connaissent pas, du moins au prochain, pourront être sauvées à condition que, au dernier jour, elles reconnaissent le Seigneur qu’elles auront servi sans le connaître (cf. Mat. 26, 31-46). Ce Jour-là, leurs actes seront confirmés par leur foi.

Demander la foi

Celui qui ne refuse pas de croire et d’aimer, peut demander à Dieu la grâce de croire en lui: “viens en aide à mon manque de foi !” (Marc 9, 24); ou : “augmente en nous la foi!” (Luc 17, 5). Nous pouvons tous les jours demander au Christ la grâce de croire en lui. Et, si nous faisons cela “de bonne foi”, sincèrement, vous verrez comme le Seigneur vous exaucera. Vous en serez surpris et émerveillé! La raison en est que croire en Dieu est un miracle où se rencontrent les deux volontés, divine et humaine : il faut vouloir croire. Mais, seul l’Esprit saint donne, à ceux qui le veulent, de croire en Dieu et dans sa parole de vie. Aussi, nous les athées honnêtes, pourrions-nous prier ainsi: “Jésus, je n’ai aucune foi en toi: pardonne-moi, mais je n’arrive pas à croire! Mais, à cause de tous ceux qui ont cru et qui croient en toi, sauve-moi, moi aussi, et, par ton saint Esprit, donne-moi de croire en toi et de t’aimer de tout mon cœur!” Ainsi échapperons-nous à la damnation, aujourd’hui et dans le monde qui vient…