Imprimer cet article Imprimer cet article

Sortie du livre: “Le Père PAÏSSIÉ OLARU” de l’Archimandrite Ioannichié Balan, le 22 septembre 2012

LES ÉDITIONS L’ÂGE D’HOMME

ont le plaisir de vous inviter à la présentation du dernier volume de la collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle » :

Archimandrite Ioannichié Balan

Le Père Païssié Olaru

 

  • Préface de S.E. Daniel, Métropolite de Moldavie et de Bucovine
  • Introduction de Jean-Claude Larchet
  • Traduction du roumain de Félicia Dumas

Intervenants :

  • Monseigneur Marc Alric, évêque auxiliaire de l’Archevêché orthodoxe roumain d’Europe Occidentale
  • Jean-Claude Larchet, directeur de la collection « Grands spirituels orthodoxes du XXe siècle »

 

Présentation du livre, lecture, débat, le :

SAMEDI 22 SEPTEMBRE 2012 À 17H30

Librairie L’Âge d’Homme

5, rue Férou – 75006 Paris

Ce livre est le complément attendu d’un ouvrage, écrit par le même auteur, qui a paru dans la même collection en 2003 et qui était consacré au Père Cléopas Ilié. Si le Père Païssié Olaru (1897-1990) est moins connu que ce dernier, il compte néanmoins parmi les spirituels roumains les plus remarquables et les plus marquants du XXe siècle. L’auteur de ce livre, qui fut l’un de ses proches, fait remarquer que « dans les décennies qui précédèrent sa mort, il était considéré comme le père spirituel le plus recherché en Roumanie et l’un de ceux qui avait le plus d’enfants spirituels ».

On ne trouvera cependant rien de spectaculaire dans l’enseignement du Père Passié ou dans sa personnalité. Il se caractérisait par une grande modestie et une grande discrétion, et même ses proches ignoraient qu’elles étaient l’extension de son ascèse et la nature de sa vie intérieure. Son apparence était modeste et il aimait rester silencieux. Oublieux de lui-même, il se consacrait entièrement au service des autres et se sacrifiait pour eux.

Ayant dépouillé les passions, il rayonnait des vertus chrétiennes. Ceux qui l’ont rencontré ont été frappés par sa componction, son humilité, sa douceur, sa compassion, son indulgence, son aptitude à aimer tous les hommes également.

C’est par ces vertus, par la paix qui émanait de lui, par son discernement et par la sagesse qu’il avait reçus de l’Esprit, qu’il a pu apaiser, consoler, réconforter, revigorer, réorienter des milliers d’âmes affligées, affaiblies, découragées, désespérées par les malheurs et les épreuves de cette vie.

Ce livre ne nous permet pas seulement d’apprécier la personnalité spirituelle du Père Païssié. Il donne à ses lecteurs, qu’ils soient prêtres, moines ou laïcs, de précieux conseils pour la vie spirituelle adaptés à diverses circonstances, qui sont le fruit tant de l’expérience spirituelle personnelle du Père Païssié que de sa longue pratique de la confession et de la paternité spirituelle.